Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
Accueil opéra
AgendaCritiquesArticles

Rusalka

Ce listing n'est plus d'actualité
Opéra National du Rhin19 Place Broglie, Strasbourg, Grand Est, 67008, France
Octobre 18 20:00, octobre 20 15:00, octobre 22 20:00, octobre 24 20:00, octobre 26 20:00
Artistes
Opéra National du Rhin
Antony HermusDirection
Nicola RaabMetteur en scène
Julia MüerDécors
Raphaela RoseCostumes
Pumeza MatshikizaSopranoRusalka
Bryan RegisterTénorPrince
Attila JunBasseVodník, le père Ondin
Patricia BardonMezzo-sopranoJežibaba, la Sorcière
Rebecca von LipinskiSopranoPrincesse étrangère
Jacob ScharfmanBarytonle garde forestier, le chasseur
Claire PéronContraltole marmiton
Agnieszka SlawinskaSopranoPremière nymphe
Julie GoussotSopranoDeuxième nymphe
Eugénie JoneauMezzo-sopranoTroisième nymphe
Bernd PurkrabekLumières
Martin AnderssonVidéographie
Orchestre philharmonique de Strasbourg
Créature surnaturelle, étrange et insaisissable, Rusalka est une figure des eaux qui, après la rencontre d’un prince, ne désire rien de plus qu’une métamorphose qui lui permettrait de vivre son amour. Abandonner son état a cependant un lourd prix : la perte de l’usage de la parole. Muette devrait-elle ainsi se présenter devant l’homme qu’elle désire. Elle apprend par la sorcière Jezibaba aux pouvoirs considérables qu’un échec dans son entreprise sentimentale occasionnerait une damnation éternelle.

Après le grand succès de Francesca da Rimini, la metteuse en scène Nicola Raab est de retour avec une nouvelle production du chef-d’œuvre d’Antonín Dvořák qui contient certaines des pages les plus célèbres de la musique postromantique dont le merveilleux « Chant à la lune » du premier acte.

Le parcours initiatique de la jeune ondine, sa douloureuse tentative d’échapper à son destin, le dialogue entre monde naturel et civilisation, la crainte du Prince de s’abandonner à un monde inconnu, qui à la fois l’inquiète et l’attire, Rusalka possède de multiples et fascinantes facettes qui font de cet opéra bien plus qu’un conte mis en musique : il s’agit d’une œuvre à la fois poétique et philosophique qui est programmée pour la première fois à l’Opéra national du Rhin. Antony Hermus dirige l’Orchestre philharmonique de Strasbourg.

Bryan Register (le Prince) et Pumeza Matshikiza (Rusalka) © Klara Beck
Lire notre critique
Mobile version