Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 25 mai 2018Voir iciIgnorer
Bachtrack logo

Artiste: Andreas Wolf

Spectacles à venirEn voir plus...

RotterdamRequiem

Forte, Pärt, Schubert, Mozart
B'Rock Orchestra; Peter Dijkstra; Kateřina Kněžíková; Kristina Hammarström; Jussi Myllys; Andreas Wolf

BrugesTwo legendary stars of the German musical firmament

Mendelssohn
Deutsche Kammerphilharmonie Bremen; Frieder Bernius; Kammerchor Stuttgart; Renée Morloc; Andrew Staples; Thomas E. Bauer

HamburgEin deutsches Requiem

Brahms: Ein Deutsches Requiem (Un Requiem allemand), Op. 45
Philharmonisches Orchester der Hansestadt Lübeck; Andreas Wolf; Christiane Oelze; Detlef Roth; Chor des Theater Lübeck; Carl-Philipp-Emanuel-Bach-Chor Hamburg

StuttgartAbonnementkonzert 2a

Bach: Concerto Brandebourgeois no. 1 en fa majeur, BWV1046
Hans-Christoph Rademann; Gaechinger Cantorey Stuttgart Choir; Lenneke Ruiten; Henriette Gödde; Benjamin Bruns

StuttgartAbonnementkonzert 2b

Bach: Concerto Brandebourgeois no. 1 en fa majeur, BWV1046
Hans-Christoph Rademann; Gaechinger Cantorey Stuttgart Choir; Lenneke Ruiten; Henriette Gödde; Benjamin Bruns
Critiques récentesEn voir plus...

Sous les jupes des filles : licencieuses Noces de Figaro à l’Opéra du Rhin

© Klara Beck
Ode à la légèreté et à la liberté, les Noces mozartiennes rassemblent également assez de faux-semblants et de jeux de masques pour rassasier les appétits de tout metteur en scène facétieux qui se respecte. 

Une flûte émerge finalement du bruit genevois...

Joachim Bäckström (Tamino) © GTG - Carole Parodi
Une Flûte Enchantée dont on retiendra un plateau homogène et une mise en scène peu analytique qui aura eu le soin de reposer nos âmes éprouvées par les émotions d'une année 2015 certainement assez chargée... 

Mozart et C.P.E. Bach par Laurence Equilbey

Laurence Equilbey © Julien Mignot
Jeudi 24 septembre, Laurence Equilbey dirigeait le chœur Accentus et Insula Orchestra dans un programme constitué des Vêpres solennelles de Mozart et du Magnificat de C. P. E. Bach. Deux grandes œuvres qui ont fait l’objet d’une interprétation tristement rigoureuse, où la technique étouffait l’émotion. 

Musikalische Hitze im Schatten des Baumes: Serse mit Il pomo d'oro

Maxim Emelyanychev © Magnus Fraser
Was Händel wohl über die Oper selbst sagen würde, trifft auch auf diese Aufführung zu: bewährt, praktisch, gut.

A Serse like no other from Il pomo d'oro

Maxim Emelyanychev © Jean-Baptiste Millot
A star cast and red-hot conducting make for a memorable night at the Barbican.