Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Anita Hartig

Live EventsEn voir plus...

ParisFaustNew production

Gounod: Faust
Lorenzo Viotti; Tobias Kratzer; Opéra national de Paris; Rainer Sellmaier; Benjamin Bernheim; Stephen Costello
Watch VideoEn voir plus...

MadridAVAILABLE IN SPAIN ONLY: La bohème

AVAILABLE IN SPAIN ONLY: La bohème
Puccini: La bohème
Paolo Carignani; Richard Jones; Teatro Real; Stewart Laing; Stephen Costello; Anita Hartig
Critiques récentesEn voir plus...

Le camélia comme symbole de la rentrée lyrique au Capitole

Marc Scoffoni (Baron Douphol), Anita Hartig (Violetta) et Catherine Trottmann (Flora) © Mirco Magliocca
Pour la reprise de la saison lyrique au Capitole, la Traviata faisait office de figure de proue pour un lancement qui se promettait des plus intenses sous la direction musicale de George Petrou.

Comme un air de déjà vu pour un Faust de clôture

La production reprenait mise en scène, décors et costumes de la création toulousaine 2008-2009 amenée à l’époque par Michel Plasson et Nicolas Joel, et qui avait connu un succès certain, des Chorégies d’Orange à la ville rose. La part d’inconnue résidait surtout dans le plateau et l’individualité des voix.

Indémodable, impérissable Bohème

L'incontournable Bohème de Puccini est une nouvelle fois à l'affiche de l'Opéra Bastille. Une valeur sûre dont on aurait tort de se lasser.

Una futurista Turandot triunfa en el Liceu

Los personajes Ping, Pang y Pong de Turandot © A. Bofill | Gran Teatre del Liceu

Veinte años han pasado desde la destrucción del Liceu y su última representación con él. Hoy, una Turandot que mira al futuro se erige como recuerdo del aniversario.

Aleu's video brilliance powers a dystopian Liceu Turandot

Turandot Act 2 © Antoni Bofill
Fine musical performances blend with staggering video artistry in Aleu's spectacular science-fiction setting.

Eine so la-La bohème in Wien

Jean-François Borras (Rodolfo) und Anita Hartig (Mimì) © Wiener Staatsoper GmbH | Michael Pöhn
An einem gesanglich enttäuschendem Abend waren Speranza Scappucci und das Staatsopernorchester das rettende emotionale Element.