Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: Constantin Trinks

Spectacles à venirEn voir plus...

StockholmDie Walküre

© Karolina Henke
Wagner: Walkyrie, La (Die Walküre)
Constantin Trinks; Staffan Valdemar Holm; Royal Swedish Opera; Alexander Vedernikov; Bente Lykke Møller; Joachim Bäckström

TokyoSalome

Salome
Strauss R.: Salome
Constantin Trinks; August Everding; New National Theatre; Jörg Zimmermann; Alex Penda; Jennifer Larmore; Ian Storey

MünchenCosì fan tutte

Così fan tutte
Mozart: Così fan tutte
Constantin Trinks; Dieter Dorn; Bayerische Staatsoper; Jürgen Rose; Christiane Karg; Samantha Hankey

PragueLohengrin

Wagner: Lohengrin
Constantin Trinks; Wolfgang Wagner; Prague National Theatre Opera; Zbyněk Müller; Thomas Kaiser; Peter Mikulás

ViennaDer feurige EngelNew production

Prokofiev: The Fiery Angel
Constantin Trinks; Andrea Breth; Theater an der Wien; Martin Zehetgruber; Carla Teti; John Lundgren; Aušrinė Stundytė
Critiques récentesEn voir plus...

Voyage enchanteur à Strasbourg avec Nelson Freire et Constantin Trinks

Constantin Trinks dirige l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg © Sophie Dupressoir
À la tête de l'Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Constantin Trinks emmène son public dans un voyage de rêve. Nelson Freire se distingue dans Les Nuits dans les jardins d'Espagne de Manuel De Falla.

Arabella sublimée par Anja Harteros au Théâtre des Champs-Elysées

Anja Harteros (Arabella) et Constantin Trinks © Vincent Pontet / Bayerische Staatsoper
Le Théâtre des Champs-Elysées propose une version concert d'Arabella, de Richard Strauss. Une soirée portée par une distribution de rêve dans laquelle se distingue Anja Harteros.

Johannes Brahms et Hans Rott réunis au concert de l'Arsenal à Metz

Constantin Trinks © Irène Zandel
Brahms affichait ses réserves sur la symphonie de Hans Rott. Celui-ci, affligé, sombrait dans le désespoir et achevait tragiquement sa courte existence. C'est pourtant ces deux compositeurs que le Radio Philharmonique Saarbrücken Kaiserslautern a choisi de réunir (et de réconcilier?) au cours du flamboyant concert, à Metz le 19 novembre dernier.

Mamans et putains : La Défense d’aimer de Mariame Clément dynamise joyeusement les canons wagnériens

Marion Ammann (Isabella) © Klara Beck
La synthèse de l’opéra romantique allemand, de l’opéra-comique français et de l’opera buffa italien qu’accomplit ce Liebesverbot en dit long à la fois sur les mutations de l’opéra d’alors, et sur le style propre, à défaut de l’esthétique, que Wagner développera par la suite. 

La Flûte enchantée à Bastille

Conte merveilleux peuplé d’objets et de personnages magiques, c’est également une allégorie de la quête du Bien et de la connaissance, et un opéra maçonnique où les rites d’initiation et les symboles sont repris ouvertement.