Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: David Zinman

Spectacles à venirEn voir plus...

MontrealAugustin Hadelich and Britten's Violin Concerto

Mendelssohn, Britten, Brahms
Orchestre symphonique de Montréal; David Zinman; Augustin Hadelich

ZürichPiotr Anderszewski – Beethovens 1. Klavierkonzert

Beethoven, Adams
Tonhalle Orchester Zürich; David Zinman; Piotr Anderszewski

DresdeFrang, Dresdner Philharmonie, Zinman

Elgar, Sibelius
Dresdner Philharmonie; David Zinman; Vilde Frang
Critiques récentesEn voir plus...

Truls Mørk apaisé, David Zinman inspiré à la Philharmonie

Truls Mørk © Morten Krogvold / Virgin Classics
Truls Mørk impressionne par sa lecture sereine du Concerto pour violoncelle d'Elgar. Peu convaincant dans cette œuvre, David Zinman séduit davantage dans une interprétation emportée d'Une vie de héros, de Strauss.

Requiem de Brahms : David Zinman et l'ONL marchent à gros sabots

David Zinman © Priska Ketterer
À l'Auditorium, David Zinman était invité à diriger l'Orchestre National de Lyon dans le Requiem allemand de Johannes Brahms, précédé de la rare Sinfonia da Requiem de Benjamin Britten.

Le symphonique monumental : David Zinman dirige la Troisième de Mahler à Lyon

David Zinman © Priska Ketterer
L’Orchestre national de Lyon, le mezzo-soprano Jennifer Johnston, la Maîtrise de l’Opéra et les voix féminines lyonnaises réunis à l’Auditorium pour célébrer une œuvre-monde

Gil Shaham et l'Orchestre de Paris : un Brahms parfait, un Bartók trop sage

Gil Shaham © Luke Ratray
Le 3 et 4 février 2016, l'Orchestre de Paris accueillait Gil Shaham pour interpréter le Concerto pour violon de Brahms, chef-d'oeuvre par excellence. La complicité du soliste et de l'orchestre a engendré une interprétation absolument magistrale. En revanche, Le Prince de Bois de Bartók était dirigé sans beaucoup d'inspiration par David Zinman.

The American Dream still lives in Antwerp

David Zinman © Priska Ketterer
Špaček subtly illuminated the tough and serious first movement with shafts of light, convincingly sweetened his tone for the lyricism of the intermezzo-like Andante moderato, and gave a dazzling display in the exhilarating finale.