Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Sibelius with Oramo - Click here to watch the concerts for free!
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Esa-Pekka Salonen

Watch VideoEn voir plus...

LondresMahler 3

Mahler: Symphonie no. 3 en ré mineur
Philharmonia Orchestra; Esa-Pekka Salonen; Michelle DeYoung; Philharmonia Voices; Tiffin Boys' Choir

LondresBeethoven’s Prometheus

Beethoven: Les Créatures de Prométhée
Philharmonia Orchestra; Esa-Pekka Salonen; Stephen Fry; Gerard McBurney; Hillary Leben

LondresSalonen: the finale I, with Yefim Bronfman

© Mark Allan
Beethoven, Liszt, Stravinsky, Sibelius
Philharmonia Orchestra; Esa-Pekka Salonen; Yefim Bronfman
Critiques récentesEn voir plus...

Les surprises du chef ! Salonen remplace Sokhiev à la Philharmonie

Appelé à la rescousse pour diriger l'Orchestre de Paris, le chef finlandais n'a pas souhaité diriger le Troisième de « Rachma » ; Lukas Geniušas a donc choisi le Concerto en sol de Ravel. Bonne pioche !

Un Mahler de rêve : Esa-Pekka Salonen et l’Orchestre de Paris

Bouleversante Symphonie n° 3 de Mahler à la Philharmonie de Paris, avec le chef Esa-Pekka Salonen et l'Orchestre de Paris. 

Salonen, Mørk et le Philharmonia : drôles d’oiseaux au Festival d’Aix

Au Grand Théâtre de Provence, à Aix, un Esa-Pekka Salonen survolté a poussé dans ses retranchements l'excellent Philharmonia Orchestra, dans un programme fait de vagues et d'oiseaux. 

Bruckner transfiguré, avec Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia

Esa-Pekka Salonen et le Philharmonia Orchestra étaient au Théâtre des Champs-Élysées pour un programme Wagner, Schönberg et Bruckner. Un coup de maître.

Chéreau vit encore : l'Opéra Bastille consacre De la maison des morts

Créé il y a dix ans à Vienne, triomphe au Festival d’Aix qui a suivi, De la maison des morts, dans la mise en scène de Patrice Chéreau, est enfin donné sur la scène de Bastille, ici encore sous l’impulsion bienveillante de Stéphane Lissner.

Un programme d'exception à Garnier

La musique de Stravinsky aurait pu être la ligne directrice de cette soirée, qui débutait avec Agon et se terminait par le Sacre du Printemps (version Pina Bausch). Mais Grand Miroir, la nouvelle création de Saburo Teshigawara, suspend le fil musical de Stravinsky par une parenthèse plus méditative : le Violin Concerto composé et dirigé par Esa-Pekka Salonen.