Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: Frédéric Antoun

Spectacles à venirEn voir plus...

ZürichIphigénie en TaurideNew production

Iphigénie en Tauride
Gluck: Iphigénie en Tauride
Gianluca Capuano; Andreas Homoki; Zurich Opera; Michael Levine; Cecilia Bartoli; Birgitte Christensen

MünchenDon Giovanni

Don Giovanni
Mozart: Don Giovanni
Antonino Fogliani; Stephan Kimmig; Bayerische Staatsoper; Katja Haß; Anja Rabes; Erwin Schrott; Luca Pisaroni

LondresLa traviata

Verdi: La Traviata
Maurizio Benini; Sir Richard Eyre; The Royal Opera; Bob Crowley; Aleksandra Kurzak; Frédéric Antoun

ParisRigoletto

Verdi: Rigoletto
Speranza Scappucci; Claus Guth; Opéra national de Paris; Christian Schmidt; Željko Lučić; Elsa Dreisig
Critiques récentesEn voir plus...

Otello en noir et blanc : Kurzak éblouit, Alagna sombre

Roberto Alagna (Otello) et Aleksandra Kurzak (Desdemona) © OnP / Charles Duprat
À l'Opéra Bastille, le retour de la mise en scène d'Andrei Serban produit un Otello mitigé, où l'étincelante Aleksandra Kurzak répond à un Roberto Alagna défaillant.

La Flûte réenchantée de Robert Lepage au Festival d’opéra de Québec

John Relyea (Sarastro) et Simone Osborne (Pamina) © Louise Leblanc
La très attendue mise en scène de La flûte enchantée de Mozart au Festival d'opéra de Québec a valu un triomphe au metteur en scène Robert Lepage, qui a procédé à un véritable dépoussièrage de l'œuvre. 

Orphée et Eurydice contés par les Talens Lyriques au Théâtre du Capitole

Josie Devos (L’Amour), Judith Van Wanroij (Eurydice) et Frédéric Antoun (Orphée) © Théâtre du Capitole
Le Théâtre du Capitole accueillait Christophe Rousset et sa troupe pour l’Orphée et Eurydice de Gluck, avec un remarquable Frédéric Antoun dans le rôle d'Orphée.

Cosí fan tutte ou les lois de l’attraction : dans le laboratoire De Keersmaeker

G. Costa-Jackson (Despina), P. Szot (Don Alfonso), B. Antončič (Don Alfonso), M. Goudot (Despina) © Anne Van Aerschot | Opéra de Paris
Véritable précis de monadologie aux accents newtoniens, dont l’acuité et la précision le disputent à la chaleur et au charnel dans un tourbillon de couleurs, le Cosí de Keersmaeker mêle savamment mouvement et harmonie dans un geste aussi chorégraphique que musical. Pour un résultat saisissant !

Platée à l’Opéra Garnier : la Folie en tête

Force est de constater que le millésime 2015 de ce grand cru opératique créé en 1999 est particulièrement réussi. À déguster sans modération !