Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Gil Shaham

Événements à venirEn voir plus...

LondresRussian epics

© Luke Ratray
Retinsky, Tchaïkovski, Prokofiev
London Philharmonic Orchestra; Vladimir Jurowski; Gil Shaham

BruxellesGil Shaham & Brahms

Bruckner, Brahms
Belgian National Orchestra; Hartmut Haenchen; Gil Shaham

New York CityMichael Tilson Thomas conducts: Beethoven, Schumann and Schuman with Gil Shaham

Beethoven, Schuman, Schumann
New York Philharmonic Orchestra; Michael Tilson Thomas; Gil Shaham

DresdeShaham – ORF Radio-Symphonieorchester Wien – Jacobsen

© Vern Evans
Beethoven, Brahms, Adams
ORF Radio-Symphonieorchester Wien; Eric Jacobsen; Gil Shaham
Critiques récentesEn voir plus...

Heureuses retrouvailles de Gil Shaham avec le public à la Philharmonie

Gil Shaham © Luke Ratray
Dans un programme Tchaïkovski, Debussy et Ravel, le violoniste Gil Shaham donne son premier concert public depuis le début de la crise sanitaire, tandis que Paavo Järvi retrouve l'orchestre dont il a été directeur musical.

Gil Shaham, ce diable démiurge qui sourit aux anges

Gil Shaham © Luke Ratray
Le violoniste Gil Shaham est l'un des musiciens les plus heureux sur scène, et l'un des violonistes les plus doués du moment. Son interprétation du Concerto de Tchaïkovski avec l'Orchestre de Paris placé sous la direction de Manfred Honeck fera date.

Gil Shaham et François-Xavier Roth ouvrent les Sommets Musicaux de Gstaad : un tapis rouge à Beethoven

Gil Shaham © Miguel Bueno
Le coup d’envoi des Sommets Musicaux de Gstaad 2017 est donné avec éclat : un programme Beethoven alléchant et ambitieux, le Concerto pour violon et la Symphonie n° 5, exécuté par des interprètes exceptionnels, Gil Shaham et l’orchestre Les Siècles dirigé par François-Xavier Roth

Gil Shaham et l'Orchestre de Paris : un Brahms parfait, un Bartók trop sage

Le 3 et 4 février 2016, l'Orchestre de Paris accueillait Gil Shaham pour interpréter le Concerto pour violon de Brahms, chef-d'oeuvre par excellence. La complicité du soliste et de l'orchestre a engendré une interprétation absolument magistrale. En revanche, Le Prince de Bois de Bartók était dirigé sans beaucoup d'inspiration par David Zinman.

Le poétique Gil Shaham triomphe à l'Auditorium de Lyon

Gil Shaham triomphe du Concerto pour violon et orchestre, op. 11 de Samuel Barber, faisant presque oublier que l'œuvre de la soirée n'est autre que l'intense Barbe-Bleue de Bartok, porté à des sommets d'intensité par l'Orchestre National de Lyon.