Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: Günther Groissböck

Spectacles à venirEn voir plus...

BarcelonaLohengrin

© Harald Hoffmann
Wagner: Lohengrin
Josep Pons; Katharina Wagner; Gran Teatre del Liceu; Marc Löhrer; Thomas Kaiser; Klaus Florian Vogt; Evelyn Herlitzius

BostonTristan und Isolde, Act 3

Wagner: Tristan et Isolde
Andris Nelsons; Emily Magee; Jonas Kaufmann; Günther Groissböck; Kostas Smoriginas

New York CityBoston Symphony Orchestra: Wagner’s Tristan und Isolde, Act III (concert performance)

Wagner: Tristan et Isolde: Acte III
Andris Nelsons; Emily Magee; Jonas Kaufmann; Kostas Smoriginas; Boston Symphony Orchestra

ViennaFidelio

Beethoven: Fidelio
Ádám Fischer; Otto Schenk; Wiener Staatsoper; Günther Schneider-Siemssen; Leo Bei; Andreas Schager; Tomasz Konieczny

MünchenDon Carlo

Don Carlo
Verdi: Don Carlo(s)
Andrea Battistoni; Jürgen Rose; Bayerische Staatsoper; Ildar Abdrazakov; Charles Castronovo
Critiques récentesEn voir plus...

Berlin ovationne un Chevalier à la rose à fleur de peau

Der Rosenkavalier à la Staatsoper de Berlin © Stefan Liewehr
À Berlin, la nouvelle production du Rosenkavalier par André Heller fait un sans-faute, portée par un casting cinq étoiles.

Le sang de nos fils : Richard Jones régénère Parsifal à Bastille

Günther Groissböck (Gurnemanz), Andreas Schager (Parsifal), Anja Kampe (Kundry) © Emilie Brouchon | Opéra national de Paris
Forte d’une tenue et d’une distribution remarquables, portée par un souci conjugué du texte et du symbole, cette nouvelle mouture de Parsifal signée Richard Jones s’empare habilement des fulgurances et ambiguïtés de l'œuvre. 

Le songe des Maîtres chanteurs à l'Opéra Bastille

Gerald Finley (Hans Sachs) et Bo Skovhus (Sixtus Beckmesser) © Vincent Pontet | Opéra de Paris
Entre l'imaginaire de Pedro Calderon, celui de Lewis Caroll ou encore de Jonathan Swift, cette nouvelle production signée Stefan Herheim invite à la réflexion sur la frontière entre folie et sommeil, illusion et réalité, amour et raison.

La Walkirie conquiert Genève

Des chanteurs, talentueux, une mise en scène efficace, un orchestre convaincant : tels sont les ingrédients d'un succès mérité.

More glitter than gold: the Berliner Staatsoper's new Rosenkavalier

Camilla Nylund (Marschallin) © Ruth Walz

Another opera novice struggles in the Staatsoper's new Rosenkavalier, while Zubin Mehta's leaden conducting proves a burden.