Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: Gustavo Dudamel

Spectacles à venirEn voir plus...

Los AngelesIves 1 & Dvořák 7 with Dudamel

Ives, Dvořák
Los Angeles Philharmonic Orchestra; Gustavo Dudamel

Los AngelesIves 2 & Dvořák 8 with Dudamel

Ives, Dvořák
Los Angeles Philharmonic Orchestra; Gustavo Dudamel

Los AngelesIves 3 & Dvořák 9 with Dudamel

Ives, Dvořák
Los Angeles Philharmonic Orchestra; Gustavo Dudamel

Los AngelesIves 4 & Dvořák 9 with Dudamel

Ives, Dvořák
Los Angeles Philharmonic Orchestra; Gustavo Dudamel; Grant Gershon; Los Angeles Master Chorale

Los AngelesPower to the People! Herbie Hancock

Los Angeles Philharmonic Orchestra; Gustavo Dudamel; Herbie Hancock
Critiques récentesEn voir plus...

Mahler 4 : Dudamel en Chapelier fou avec le Mahler Chamber Orchestra

Gustavo Dudamel et le Mahler Chamber Orchestra à la Philharmonie de Paris © Julien Hanck
La nouvelle saison apporte son contingent habituel de symphonies de Gustav Mahler. Premier en lice, Gustavo Dudamel : le public parisien découvrait hier à la Philharmonie une interprétation fourmillante de la Symphonie n° 4.

Dudamel à la Philharmonie : LA et les Amériques

Gustavo Dudamel © Mathew Imaging
Modernité, brillance, rapport à l'histoire différent... le LA Phil a conquis le public parisien par son approche de la musique si rafraîchissante.

Ground control to Major Tom : La bohème, déroutant space opera de Claus Guth

Aida Garifullina (Musetta), Artur Rucinski (Marcello) et Sonya Yoncheva (Mimi) © Bernd Uhlig | Opéra national de Paris
Difficile de comprendre réellement comment a pu naître, dans l’esprit du metteur en scène allemand, un rapprochement aussi saugrenu. C’est pourtant dans un vaisseau spatial, puis sur la terre lunaire, que l’action de La bohème se déroule.

Prom 67 : Dudamel boute le feu au Royal Albert Hall

The Royal Albert Hall © Julien Hanck
Il ne faut pas avoir peur du vide pour se lancer ainsi, à corps perdu, dans l’arène géante du Royal Albert Hall, surtout avec une première partie, Desenne et Villa-Lobos, si peu consistante. Sauvés par Ravel… La musique, Dudamel la fait à l’esbroufe, poussant le Simon Bolivar à ses limites de puissance et de vélocité.

Gustavo Dudamel et le Los Angeles Philharmonic au Barbican

Gustavo Dudamel (direction), Sergio Tiempo (piano) © Keith Sheriff - Barbican
En musique comme dans tout langage, un certain tropisme opère, avec son lot de lieux communs rassurants. On attend d’une formation américaine une certaine fraîcheur, et d’un chef vénézuélien, une chaleur trop souvent absente sous un climat tempéré. Il n’y a pas eu tromperie sur la marchandise. Gustavo Dudamel et le Los Angeles Philharmonic nous ont offert tout cela.