Artiste: Jean-François Lapointe

Spectacles à venirEn voir plus...

GenèveFaust

Gounod: Faust
Jesús López-Cobos; Georges Lavaudant; Grand Théâtre de Genève; Jean-Pierre Vergier; Ruzan Mantashyan; John Osborn

MarseilleLa Favorite

Donizetti: La Favorite
Paolo Arrivabeni; Opéra de Marseille; Clémentine Margaine; Paolo Fanale; Jean-François Lapointe; Nicolas Courjal

MarseilleHérodiade

Massenet: Hérodiade
Lawrence Foster; Jean-Louis Pichon; Opéra de Marseille; Jérôme Bourdin; Inva Mula; Béatrice Uria-Monzon

ParisPelléas et Mélisande

Debussy: Pelléas et Mélisande
Benjamin Lévy; Guillaume Andrieux; Sabine Devieilhe; Jean-François Lapointe; Luc Bertin-Hugault
Critiques récentesEn voir plus...

La huitième corde de la lyre : Mikko Franck dissémine sa palette moderniste

Marquée à la fois d’un désir de lignagevet d’un profond souhait de modernité, la musique d’un Messiaen, d’un Stravinsky ou d’un Fauré posent inévitablement problème à tout interprète voulant rendre compte de la part éthique d’une esthétique.

Opéra de Monte-Carlo : à quoi bon ce singulier Tannhäuser ?

Tannhäuser qui chante en français ? Il n’en fallait pas plus pour attiser notre curiosité et nous précipiter à l’Opéra de Monte-Carlo qui présentait pour la toute première fois depuis 1861 cette singulière version créée à cette date pour Paris.

Hamlet fait sa rentrée sur la pointe des pieds à l'Opéra de Marseille

L'Opéra de Marseille ouvre sa saison avec une production d'Hamlet d'Ambroise Thomas encore perfectible mais également pleine d'éléments positifs. 

Ombres et lumières pour Lucia di Lammermoor à Nancy

Pour le dernier spectacle de la saison 2015/16, l’Opéra National de Lorraine a choisi une œuvre du répertoireLucia di Lammermoor, ce qui sans doute devait lui garantir à la fois une belle présence du public et un succès presque assuré. Pari réussi... seulement en partie.

Au commencement était la mère : Debussy et Ravel à Radio France

Richesse de nuances tout à fait saisie par un Mikko Franck attentif, expressif mais toujours précis, et une distribution vocale enjouée – la sidérante Sabine Devieilhe en tête -  joignant volontiers le geste théâtral à l’envolée vocale, mais ne tirant jamais la couverture à soi.