Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: Mikhail Timoshenko

Spectacles à venirEn voir plus...

DüsseldorfDon Giovanni

Mozart: Don Giovanni
Marc Piollet; Karoline Gruber; Deutsche Oper am Rhein; Antonino Fogliani; Roy Spahn; Mechthild Seipel; Laimonas Pautienius

ParisDon Giovanni

Mozart: Don Giovanni
Philippe Jordan; Ivo van Hove; Opéra national de Paris; Jan Versweyveld; An D'Huys; Luca Pisaroni; Philippe Sly

AnversFaustNew production

Schumann: Szenen aus Goethes Faust
Philippe Herreweghe; Julian Rosefeldt; Opera Vlaanderen; Sammy Van den Heuvel; Brian Mulligan; Eleanor Lyons; Mikhail Timoshenko

GhentFaustNew production

Schumann: Szenen aus Goethes Faust
Philippe Herreweghe; Julian Rosefeldt; Opera Vlaanderen; Sammy Van den Heuvel; Brian Mulligan; Eleanor Lyons; Mikhail Timoshenko
Critiques récentesEn voir plus...

Don Giovanni selon Ivo van Hove : le puritain malgré lui ?

Don Giovanni au Palais Garnier © Charles Duprat / Opéra national de Paris
Retour à Garnier pour Don Giovanni. La production de Ivo van Hove manque de dynamisme, mais est merveilleusement servie par un casting d'admirables jeunes talents.

Dans la tête de Simon Boccanegra : les idées noires de Bieito

Ludovic Tézier (Simon Boccanegra) © Agathe Poupeney / Opéra national de Paris
Nouvelle production à l'Opéra Bastille, avec le Simon Boccanegra de Calixto Bieito. Une plongée dans les idées noires du personnage principal, magnifiquement interprété par Ludovic Tézier.

Boris Godounov, un tzar du XXIème siècle à mille lieues de la Russie

Ildar Abdrazakov (Boris Godounov) © Agathe Poupeney | Opéra national de Paris
Boris Godounov pour la première fois à Bastille dans sa version originale de 1869. Casting excellent, mais la transposition dans l'époque moderne souffre de dissonances avec le livret et la musique de Moussorgski.

Un Bal masqué sans fard à Bastille

Sondra Radvanovsky (Amelia) et Piero Pretti (Riccardo) © Emilie Brouchon | Opéra national de Paris
Fallait-il condamner la simplicité de l’intrigue à tant de simplisme esthétique ? Retour sur Un bal masqué où l’expressivité, les nuances et l’ambiguïté seront à rechercher chez les interprètes. 

Rigoletto à l'Opéra Bastille: une fulgurante et lumineuse malédiction

Nadine Sierra (Gilda) © Charles Duprat | Opéra national de Paris
Mise en abyme du drame qui conduira Rigoletto à vivre errant comme un défunt, cette production mise en scène par Claus Guth et portée par une distribution vocale très juste s'avère tout aussi saissisante qu'étonnantament lumineuse dans ce qu'elle révèle pourtant de plus sombre des affects humains.