Artiste: Orchestre de la Suisse Romande

Spectacles à venirEn voir plus...

GenèveCosì fan tutte

Mozart: Così fan tutte
Hartmut Haenchen; David Bösch; Grand Théâtre de Genève; Falko Herold; Bettina Walter; Veronika Dzihoeva; Alexandra Kadurina

GenèveSymphony Serie 8

Debussy, Jarrell, Stravinsky
Orchestre de la Suisse Romande; Pascal Rophé; Tabea Zimmermann

LausanneLausanne Serie 7

Debussy, Jarrell, Stravinsky
Orchestre de la Suisse Romande; Pascal Rophé; Tabea Zimmermann

LausanneLausanne Serie 8

Brahms, Stravinsky
Orchestre de la Suisse Romande; Jonathan Nott; Sergey Khachatryan

GenèveExtraordinary concert

Brahms, Stravinsky
Orchestre de la Suisse Romande; Jonathan Nott; Sergey Khachatryan
Critiques récentesEn voir plus...

Schoenberg de feu, Schubert anesthésié au Victoria Hall de Genève

L’Orchestre de la Suisse Romande sous la baguette de Jonathan Nott aura relevé le défi d’un Schoenberg coloré et éruptif et l’Ensemble Vocal de Lausanne quant à lui aura desservi un Schubert d’une incarnation terne de la Messe en mi bémol majeur : dommage. 

Britten porté brillamment par Charles Dutoit à Genève

Charles Dutoit à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande et de la Zürcher Sing-Akademie aura illuminé les noirceurs du « War Requiem » de Britten d’un art abouti des transitions et des ambiances. Portés par sa baguette, les artistes sur la scène du Victoria Hall auront permis un voyage serein dans des terres qui pourtant regorgent de chausse-trappes. 

Intronisation mitigée de Jonathan Nott à Genève

L’Orchestre de la Suisse Romande sous la direction de Jonathan Nott sonne éduqué et stylé, ce qui aura convenu particulièrement bien à Schubert, moins à Mahler. On attend de voir ce que le travail à long terme produira en terme d’émotion musicale. L’Orchestre de la Suisse Romande est à la croisée des chemins et de tous les possibles.

Intronisation de Jonathan Nott à Genève : entre espoirs et attentes

Les attentes du concert d’intronisation de Jonathan Nott à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande auront certainement un peu pesé sur un concert qui fut bon dans l’ensemble mais ne décollera jamais vraiment. Wait and see…

Vasily Petrenko dégivre Genève par ses charmes !

Mercredi soir, nous fûmes cueillis par la Maestria d’un chef superlatif dont le talent à la baguette est éblouissant. Bravo Monsieur Petrenko !