Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Pierre Rambert

Critiques récentesEn voir plus...

La dévoyée était trop belle : émouvante Traviata à Bordeaux

Benjamin Berheim (Alfredo) et Rachel Willis-Sørensen (Violetta) © Éric Bouloumié
Gageure tenue : l'Opéra de Bordeaux est l'un des premiers en France à rouvrir ses portes avec un spectacle mis en scène, en l'occurrence une Traviata portée par un plateau somptueux. Prise de rôle pour Rachel Willis-Sørensen.

Le camélia comme symbole de la rentrée lyrique au Capitole

Marc Scoffoni (Baron Douphol), Anita Hartig (Violetta) et Catherine Trottmann (Flora) © Mirco Magliocca
Pour la reprise de la saison lyrique au Capitole, la Traviata faisait office de figure de proue pour un lancement qui se promettait des plus intenses sous la direction musicale de George Petrou.