Our privacy policy was last updated on vendredi 25 mai 2018View it hereDismiss
Bachtrack logo

Artiste: Pretty Yende

Spectacles à venirEn voir plus...

BarcelonaI Puritani (Les Puritains)

© Kåre Viemose
Bellini: I Puritani (Les Puritains)
Christopher Franklin; Annilese Miskimmon; Gran Teatre del Liceu; Leslie Travers; Pretty Yende; Maria José Moreno

BerlinSonnambula, LaNew production

Bellini: Sonnambula, La
Diego Fasolis; Jossi Wieler; Deutsche Oper Berlin; Anna Viebrock; Ante Jerkunica; Helene Schneiderman

MünchenL'elisir d'amore

L'elisir d'amore
Donizetti: L'Elisir d'Amore (L'Élixir d’amour)
Joana Mallwitz; David Bösch; Bayerische Staatsoper; Patrick Bannwart; Falko Herold; Pretty Yende; Pavol Breslik

PesaroRicciardo e ZoraideNew Production

Rossini: Ricciardo e Zoraide
Giacomo Sagripanti; Marshall Pynkoski; Gerard Gauci; Michael Gianfrancesco; Sergey Romanovsky; Victoria Yarovaya

New York CityPêcheurs de Perles, Les

Bizet: Pêcheurs de Perles, Les
Emmanuel Villaume; Penny Woolcock; Metropolitan Opera; Dick Bird; Kevin Pollard; Mariusz Kwiecień; Pretty Yende
Critiques récentesEn voir plus...

Cellini infondu : le Gilliam’s Flying Circus ne suffit pas

© Agathe Poupeney | Opéra national de Paris
Nouvelle production du rare opéra de Berlioz, Benvenuto Cellini, à l'Opéra Bastille. Mise en scène spectaculaire de Terry Gilliam.

Pretty Yende au Théâtre des Champs-Élysées : champagne !

Pretty Yende © Zemsky Green
C'est avec éclat que le Théâtre des Champs-Élysées termine sa saison, en compagnie de la pétillante Pretty Yende.

Pretty Yende transfigure Lucia di Lammermoor

Lucia di Lammermoor à l'Opéra Bastille © Sébastien Mathé
Transfigurant littéralement le personnage de Lucia, Pretty Yende déploie une palette vocale stupéfiante et fait preuve d'une intelligence artistique tant dans son jeu scénique que dans son interprétation vocale, absolument sublime.

Triste Barbier de Séville à Bastille

Alessio Arduini (Figaro) et Pretty Yende (Rosina) © Julien Benhamou / Opéra national de Paris
Puisqu’ils constituent, finalement, les soubassements autour desquels devrait s’édifier le reste du spectacle, autant saluer d’emblée les prestations vocales solides de cette année. 

Une flûte émerge finalement du bruit genevois...

Joachim Bäckström (Tamino) © GTG - Carole Parodi
Une Flûte Enchantée dont on retiendra un plateau homogène et une mise en scène peu analytique qui aura eu le soin de reposer nos âmes éprouvées par les émotions d'une année 2015 certainement assez chargée...