Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 25 mai 2018Voir iciIgnorer
Bachtrack logo

Salle: Église de Rougemont, Gstaad

Fichier de données
AdresseGstaad
Bern
1659
Suisse
Google maps46° 29' 17.567" N 7° 12' 31.956" E
Critiques récentesEn voir plus...

Vers le Paradis : Messiaen au plus haut des Sommets musicaux

Raphaëlle Moreau, Yan Levionnois, Adam Laloum et Paul Meyer © Miguel Bueno
Raphaëlle Moreau. Yan Levionnois. Paul Meyer. Adam Laloum. Quatre noms et un Quatuor pour la fin du Temps surnaturel, qui a emporté les Sommets musicaux de Gstaad vers des hauteurs inattendues.

Aux Sommets musicaux, Alexandre Tharaud gravit les Goldberg

Alexandre Tharaud © Miguel Bueno
Dans la petite église de Rougemont, Alexandre Tharaud a livré au piano une interprétation mémorable des Variations Goldberg, alliant inventivité et virtuosité.

Brahms en présence du Quatuor Belcea, vers les séductions de l’extrême

Quatuor Belcea © Gstaad Menuhin Festival & Academy
On ne dira jamais assez combien les prestations live paraissent supérieures à celles qui s’élaborent dans l’intimité du studio : à preuve le renversant diptyque Brahms donné lundi soir au Gstaad Menuhin Festival au côté du pianiste Till Fellner.

Douceurs de contes de fée à Rougemont : Paul Meyer, David Fray et Gérard Caussé

© Miguel Bueno
Les Sommets Musicaux de Gstaad invitent à l’heure des contes de fée dans l’église romane de Rougemont. Bach, Mozart et Schumann sont interprétés en délicatesse par Paul Meyer, David Fray et Gérard Caussé.

Moreau and Kadouch play Rita Strohl in Gstaad

Edgar Moreau © Miguel Bueno
Edgar Moreau and David Kadouch make the case for ressurecting the work of Rita Strohl, thrilling in transformation of Racine's Bérénice into Cello Sonata form.

Goernes außergewöhnliche Winterreise nach Gstaad

Matthias Goerne © Marco Borggreve
Innigkeit und Autorität der Interpretation von Stimme und Klavier vereint bei einem Liederabend der ganz besonderen Art in der romanischen Kirche von Rougemont

Full-bodied Brahms and Schubert from Arcadi Volodos

Arcadi Volodos is a big man, and when he sits down to the piano, he produces a big sound. The extraordinary richness of timbre was obvious from the first notes of Brahms' 6 Klavierstücke, Op.118.

Benjamin Grosvenor in Gstaad

Watching Benjamin Grosvenor, the first thing that becomes obvious is that he is in complete control of his instrument, down to the finest detail. This was an extraordinary mature recital at Sommets Musicaux de Gstaad.