Salle: Théâtre des Champs-Élysées, Paris

janvier 2018
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
29303101020304
05060708091011
Soirée
Matinée
Fichier de données
Adresse15 avenue Montaigne
75008 Paris
Île-de-France
France
Google maps48° 51' 56.181" N 2° 18' 11.660" E
Spectacles à venirEn voir plus...

ParisDialogues des Carmélites

Poulenc: Dialogues des Carmélites
Jérémie Rhorer; Olivier Py; François Piolino; Nicolas Cavallier; Stanislas de Barbeyrac; Patricia Petibon

ParisSymphonieorchester des Bayerischen Rundfunks

Schumann, Rachmaninov, Bernstein
Mariss Jansons; Denis Matsuev; Chor des Bayerischen Rundfunks

ParisRécital Kit Armstrong "Le théâtre et l'église"

Bach, Liszt
Kit Armstrong, Piano

ParisMesse en si mineur

Bach: Messe en si mineur, BWV232
Gaechinger Cantorey Stuttgart Orchestra; Hans-Christoph Rademann; Johanna Winkel; Ingeborg Danz; Sebastian Kohlhepp; Tobias Berndt

ParisMozart, Janáček, Brahms, Chostakovich

Mozart, Janáček, Brahms, Chostakovitch
Marina Prudenskaya; Vilde Frang; Lawrence Power; Alisa Weilerstein

ParisOrfeo ed Euridice

Gluck: Orfeo ed Euridice
Diego Fasolis; Robert Carsen; Tobias Hoheisel; Philippe Jaroussky; Patricia Petibon

ParisOrchestre de chambre de Paris

Veress, Schumann, Brahms
Orchestre de Chambre de Paris; Tabea Zimmermann

ParisMozart, Schubert

Mozart, Schubert
Jean-Claude Pennetier, Piano
Critiques récentesEn voir plus...

Le Quatuor Emerson à bout de souffle, Kissin fidèle à lui-même

Emerson, l’un des très grands quatuors de ces quarante dernières années, ne serait-il plus que l'ombre de ce qu'il était ? 

Yannick Nézet-Séguin et Nicholas Angelich excellent dans Bruckner et Mozart au TCE

Yannick Nézet-Séguin donne avec l'orchestre de Rotterdam une 4ème Symphonie de Bruckner mémorable, précédée du Concerto n°27 de Mozart aux notes incroyablement fraîches sous les doigts de Nicholas Angelich.

Figaro ex machina : le sombre Barbier des Champs-Élysées

La nouvelle mise en scène de Laurent Pelly fait ses grands débuts. Distribution impeccable pour une production qui ne se cantonne pas à la légèreté de l'intrigue.

Tchaïkovski aux Champs-Élysées : les deux visages de l’Orchestre de Saint-Pétersbourg

Soirée Tchaïkovski contrastée au Théâtre des Champs-Élysées: Temirkanov et l'Orchestre de Saint-Pétersbourg brillent dans une éclatante Symphonie n° 5, après un bien terne Concerto pour violon dans l'ombre de Julia Fischer.

Nobuyuki Tsujii, méticuleux pianiste de l'instant face à un public enthousiaste

Retour sur les grands débuts parisiens du pianiste japonais Nobuyuki Tsujii au Théâtre des Champs-Elysées.

Dana Ciocarlie main dans la main avec Schumann au Théâtre des Champs-Élysées

On sait à quel point la Roumanie est une terre d’élection du plus grand piano et Dana Ciocarlie ne dément pas de cette tradition.

La pudeur à l’œuvre: l’élégance tragique de Stéphane Degout et Emmanuel Krivine

On aurait pu craindre, le temps d’une Maurerische Trauermusik nous confirmant l’inadéquation de l’acoustique du TCE à l’effectif symphonique classique, que le choix de l’économie et de la joliesse, au détriment de l’émotion et de la profondeur, ne vienne blanchir la dureté d’un programme composé de véritables chefs-d’œuvre.

Kissin dans Bartók ou le vertige du rythme et de la force brute

Evgeny Kissin dans le deuxième concerto pour piano de Bartók, avec Lawrence Foster à la tête de l'Orchestre national de France. Un engagement et une déterminatin à toute épreuve.