Robert Schumann
Robert Schumann

Malgré une paralysie de la main droite qu'il attribuait à sa Cigarrenmechanik, cette obscure poulie mécanique qu'il avait fabriquée pour développer sa dextérité (avec pour effet non pas une immobilisation mais une paralysie irréversible du quatrième doigt !), Schumann reste l'un des plus grands compositeurs pour piano de la lignée des compositeurs passionnés.

Robert Schumann le disait très bien lui-même (et pour cause !): "Ce que font les doigts, c'est du bricolage ; mais la musique qui a raisonné intérieurement parle à tous et survit au corps périssable."

Preuves à l'appui ci-dessous avec une sélection de quelques oeuvres par les grands interprètes français:

Florestan ou Eusebius? Alfred Cortot était en tout cas perçu comme « le plus grand pianiste de son temps » et « le traducteur le plus autorisé de Schumann ». Démonstration à travers cette interprétation du Carnaval Op. 9:

Les Romances pour hautbois et piano Op. 94, extrait avec Hélène Grimaud:

Le célèbre Concerto pour piano en la mineur Op. 54, par Samson François avec l'Orchestre autrefois appelé "de la radiodiffusion française" (actuel Orchestre National de France), un monument français:

Une interpréation du Quintette pour piano en mi bemol Majeur, Op. 44 sous la direction artistique de Renaud Capuçon au festival de Bel-Air en Savoie:

 

On connaît Martha Argerich pour ses enregistrement des Scènes d'Enfants. Son interprétation de la Fantaisie Op. 12 mérite autant d'éloges:

Cette playlist ne peut être complète qu'avec la Sonate Op. 14 en fa mineur, appelée aussi "concert sans orchestre". Quel interprète préférez-vous pour cette oeuvre?