Our privacy policy was last updated on vendredi 25 mai 2018View it hereDismiss
Bachtrack logo

Salle: Palais Garnier (Opéra de Paris)

septembre 2018
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
27282930310102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
01020304050607
Soirée
Matinée
Fichier de données
Adresse75009 Paris
Île-de-France
France
Google maps48° 52' 16.020" N 2° 19' 54.052" E
Spectacles à venirEn voir plus...

ParisIl primo omicidioNew production

Scarlatti: Caino, overo il primo omicidio
René Jacobs; Romeo Castellucci; Opéra de Paris; Kristina Hammarström; Olivia Vermeulen

ParisGala d'ouverture de la saison de danse

Berlioz, Various
Ohad Naharin; Ballet de l'Opéra de Paris

ParisDecadance (Ohad Naharin)

Various: Decadance
Ohad Naharin; Ballet de l'Opéra de Paris; Avi Yona Bueno; Rafaket Levy

ParisBéréniceWorld Première

Jarrell: Bérénice
Philippe Jordan; Claus Guth; Opéra de Paris; Christian Schmidt; Linda Redlin; Bo Skovhus; Barbara Hannigan

ParisHommage à Jerome Robbins

Debussy, Bach, Bernstein, Glass
Jerome Robbins; Ballet de l'Opéra de Paris

ParisLa Cenerentola

Rossini: La Cenerentola (Cendrillon)
Evelino Pidò; Guillaume Gallienne; Opéra de Paris; Éric Ruf; Olivier Bériot; Lawrence Brownlee; Florian Sempey

ParisLa Dame aux camélias (John Neumeier)

Chopin: La Dame aux camélias
John Neumeier; Ballet de l'Opéra de Paris; James Tuggle; Jürgen Rose; Emmanuel Strosser

ParisDémonstrations de l'école de danse

Unknown
Ecole de danse de l'Opéra de Paris
Critiques récentesEn voir plus...

La Martha Graham Dance Company est de retour à l'Opéra

Xin Ying, Laurel Dalley Smith, Lorenzo Pagano, Leslie Andrea Williams in Cave of the Heart © Benoite Fanton | Opéra National de Paris
Après près de trente ans, la compagnie fondée en 1926 par la chorégraphe Martha Graham remonte sur les planches de l’Opéra Garnier. Pionnière de la danse moderne, la chorégraphe a laissé derrière elle un répertoire de plus de cent cinquante œuvres qui ont profondément marqué l’histoire de la danse. 

La Fille mal gardée, le ballet français le plus pittoresque

Dorothée Gilbert (Lise), Adrien Couvez (Alain) © Francette Levieux | Opéra national de Paris
La Fille mal gardée est une comédie haute en couleur mais aussi ballet virtuose, où les variations s’enchaînent allègrement. Pour cette reprise, la performance théâtrale des interprètes de l’Opéra de Paris, particulièrement débridés dans les seconds rôles, est remarquable.

Paris: coup de projecteur sur la création contemporaine

The Male Dancer (Ivan Perez) © Agathe Poupeney | Opéra national de Paris
Avec le programme Thierrée / Shechter / Perez / Pite, l’Opéra de Paris rassemble quatre chorégraphes contemporains dans une soirée qui met un coup de projecteur sur la création contemporaine. Déjà plébiscité en 2016, le remarquable final de Crystal Pite est décidément le point d’orgue de cette soirée.

Dernière danse poignante pour une immense étoile

Marie-Agnès Gillot et Stéphane Bullion, Orphée et Eurydice © Yonathan Kellerman | Opéra national de Paris
L’immense étoile de l’Opéra de Paris Marie-Agnès Gillot a fait ses adieux à la scène de l’Opéra de Paris fin mars dans l’un des rôles les plus marquants de sa carrière : l’Eurydice du ballet-opéra Orphée et Eurydice de Pina Bausch, chef d’œuvre indépassable du XXè siècle.

Le diptyque Barbe-Bleue – La Voix Humaine séduit toujours Garnier

Barbara Hannigan (Elle) © Vincent Pontet | Opéra national de Paris
Reprise magistrale de la production signée Krzysztof Warlikowski, avec John Relyea, Ekaterina Gubanova et la majestueuse Barbara Hannigan.

Onéguine, un poème chorégraphique élégiaque

Mathieu Ganio (Onéguine), Ludmila Pagliero (Tatiana) © Julien Benhamou | Opéra national de Paris
Cet Onéguine dansé restitue avant tout deux univers russes révolus, l'un bucolique et l'autre impérial, composant ainsi un poème chorégraphique d'une infinie poésie.

The nô needs Kaija to win : Only The Sound Remains laisse Garnier sans voix

Davone Tines (Priest, Fisherman) et Philippe Jaroussky (Spirit, Angel) © Elisa Haberer | Opéra national de Paris
Cette adaptation par Ezra Pound de deux pièces de théâtre nô, devient dans les mains de Kaija Saariaho un véritable manifeste d’épure théâtrale et de poésie musicale.

Play, la création jouissive d'Ekman à l'Opéra

© Ann Ray | Opera national de Paris
Avec Play, Alexander Ekman métamorphose la scène du Palais Garnier en un vaste espace de jeu et signe à la fois une chorégraphie vivante et une scénographie audacieuse, qui transportent le spectateur dans une liesse réjouissante.