Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Hannah O'Neill

Critiques récentesEn voir plus...

Rentrée sur la pointe des pieds pour les Etoiles de l’Opéra de Paris

Hugo Marchand et Ludmila Pagliero dans Trois Gnossiennes © Svetlana Loboff / Opéra national de Paris
Malgré quelques temps forts, en particulier la reprise brillante de Herman Schmerman, la soirée « Etoiles de l’Opéra » laisse un avant-goût mitigé sur l'avant-scène du Palais Garnier.

Raymonda ou le retour de la danse : magistrale Dorothée Gilbert

Dorothée Gilbert (Raymonda) © Svetlana Loboff / Opéra national de Paris
Après plus de dix ans d’absence, le ballet classique Raymonda est de retour à l’Opéra de Paris dans la chorégraphie de Rudolf Noureev. Un réel moment de féérie et de délectation pour les amateurs de danse.

Soirée Ravel à l'Opéra de Paris

Daphnis et Chloé, Opéra national de Paris © Little Shao | Opéra national de Paris
Le Ballet de l’Opéra de Paris célèbre Maurice Ravel et les liens qui unissent le compositeur à la danse, à travers deux œuvres composées pour le ballet : Daphnis et Chloé et le célèbre Boléro.

Don Quichotte à Bastille

Mathias Heymann (Basile) et Ludmilla Pagliero (Kitri), Don Quichotte © Svetlana Loboff | Opéra national de Paris
La reprise de Don Quichotte à la Bastille, dans la version de Rudolf Noureev, affiche de prometteuses distributions, avec une première marquée par de très belles variations solos, peu d’accrochages et un corps de ballet globalement concentré.

Un programme d'exception à Garnier

Eleonora Abbagnato et les danseurs du Ballet de l'Opéra de Paris dans Le Sacre du Printemps © Agathe Poupeney | Opéra national de Paris, 2017
La musique de Stravinsky aurait pu être la ligne directrice de cette soirée, qui débutait avec Agon et se terminait par le Sacre du Printemps (version Pina Bausch). Mais Grand Miroir, la nouvelle création de Saburo Teshigawara, suspend le fil musical de Stravinsky par une parenthèse plus méditative : le Violin Concerto composé et dirigé par Esa-Pekka Salonen.

Joyaux ouvre la saison parisienne

Emeraudes © Julien Benhamou | Opéra national de Paris
La compagnie ouvre la nouvelle saison en célébrant la chorégraphie cinquantenaire, expression du plus pur style balanchinien, dans une interprétation virtuose et pleine d’esprit.