Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Paolo Arrivabeni

Watch VideoEn voir plus...

LiègeDon Carlos

Gregory Kunde (Don Carlos) © Opéra Royal de Wallonie-Liège
Verdi: Don Carlo(s)
Paolo Arrivabeni; Stefano Mazzonis di Pralafera; Opéra Royal de Wallonie-Liège; Gary McCann; Fernand Ruiz; Ildebrando D'Arcangelo; Gregory Kunde

RomeLa bohème

Puccini: La bohème
Paolo Arrivabeni; Davide Livermore; Teatro dell'Opera di Roma; Abdellah Lasri; Serena Farnocchia
Critiques récentesEn voir plus...

Don Carlos à Liège : la tradition a parfois du bon

Don Carlos à l'Opéra Royal de Wallonie © Opéra Royal de Wallonie - Liège
À l'Opéra Royal de Wallonie, la production de la version française de l'œuvre cherche avant tout la fidélité au spectacle original. Triomphe pour Lionel Lhote, formidable dans le rôle du marquis de Posa. 

À Genève, Boris Godounov en or massif

Mikhail Petrenko (Boris Godounov) et Marina Viotti (Fiodor) © GTG / Carole Parodi
L'opéra de Moussorgski ravit dans toutes ses dimensions : orchestre coloré, baguette haletante de Paolo Arrivabeni, plateau très homogène et mise en scène aiguisée.

Délicate et tragique Rondine au Capitole de Toulouse

© Patrice Nin
La mise en scène de Nicolas Joël de La Rondine est de retour au Capitole avec un nouveau plateau d'artistes.

Lorenzo Gatto et Paolo Arrivabeni en compagnie de l'Orchestre Symphonique de Mulhouse

En avril, le concert de l'Orchestre Symphonique de Mulhouse pour la saison 2016-2017 a proposé un programme quelque peu bouleversé par l'absence, pour raison de santé, du violoniste Nemanja Radulovic vivement attendu cependant par le public après son exceptionnelle prestation d'il y a quelques mois à Mulhouse.

Marina Rebeka enchanteresse en Marie Stuart au Teatro dell’Opera de Rome

© Yasuko Kageyama | Opera di Roma
Difficile exercice que celui du drame lyrique pour deux Prima Donna qu’est Maria Stuarda. Il ne fallait pas moins que le talentueux duo constituait de la soprano lettone Marina Rebeka et de sa sœur de scène l’italienne Carmela Remigio pour donner ses lettres de noblesses à ce modèle de bel canto qui n’avait pas été donné sur les planches de l’Opéra de Rome depuis 2006.

Marseille redonne brillamment ses lettres de noblesse à Modeste Moussorgski

© Christian Dresse
Cinquante choristes, un orchestre important, une douzaine de solistes, sans parler de toute la technique : Marseille a relevé le défi de Boris Godounov et s’en tire avec tous les honneurs.