Artiste: Stéphane Denève

Spectacles à venirEn voir plus...

BruxellesLes Biches

Milhaud, Connesson, Poulenc
Brussels Philharmonic; Stéphane Denève; Timothy McAllister; Flemish Radio Choir

RotterdamBolero: dancing through Paris

Milhaud, Connesson, Gershwin, Ravel
Rotterdam Philharmonic Orchestra; Stéphane Denève; Gautier Capuçon

AmsterdamZTR Zaterdagmatinee: Deneve conducts

Connesson, Escaich, Liszt, Saint-Saëns
Netherlands Radio Philharmonic; Stéphane Denève; Antoine Tamestit; Leo van Doeselaar

BruxellesFlagey Piano Days: Lars Vogt

Connesson, Rachmaninov, Grieg
Brussels Philharmonic; Stéphane Denève; Lars Vogt

BruxellesFlagey Piano Days: Boris Giltburg

Connesson, Stravinsky, Prokofiev
Brussels Philharmonic; Stéphane Denève; Boris Giltburg
Critiques récentesEn voir plus...

Ordre et beauté : la délicate invitation au voyage de l’ONF

Difficile de reprocher à cette entrée en matière une quelconque prévisibilité. Loin des passages obligés, du « grand » répertoire et des pages viennoises auxquelles s’attelle plus volontiers le Philharmonique en ce mouvementé début de saison, l’ONF se restreint avec ce concert d’ouverture à la musique française.

Le savoir-faire se trouve là où la musique commence

Ce sont des héros. Des athlètes devant un piano. Impliqués dans une lutte vigoureuse dont l’enjeu est d’être « le meilleur ». Depuis des années, la possibilité de faire concorder l’expérience esthétique, donc hyper-personnelle, de la musique avec l’idée d’un concours fait débat. Plus l’encre coule à ce sujet, moins le public semble s’en soucier.

L'ONF au nouvel Auditorium

Dans le tout nouvel Auditorium de Radio France, Stéphane Denève remet la musique au cœur du sujet, dans une sobre Réformation, un amusant Concerto pour deux pianos de Poulenc et une très colorée troisième symphonie de Roussel.

Sehnsüchtiges Heimweh: Erkki-Sven Tüürs Piccolokonzert

Denève dirigierte das RCO in Amsterdam mit der Uraufführung von Erkki-Sven Tüürs Piccolokonzert. Ravels Konzertsuite Ma Mère l'Oye war zuvor in Schlichtheit und Klangschönheit kaum zu überbieten.

Devastation and exuberance: Brussels Phil

An enterprising programme combined a striking WWI commemoration from Mark-Anthony Turnage with sumptuous ballet suites from Prokofiev and Ravel, with Nikolaj Znaider rhapsodic in Bruch.