Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Andreas Conrad

Live EventsEn voir plus...

MadridSiegfried

Siegfried
Wagner: Siegfried
Pablo Heras-Casado; Robert Carsen; Teatro Real; Patrick Kinmonth; Andreas Schager; Andreas Conrad

BrisbaneThe Ring Cycle: Das Rheingold

Wagner: Or du Rhin, L' (Das Rheingold)
Philippe Auguin; Chen Shi-Zheng; Opera Australia; Anita Yavich; Vitalij Kowaljow; Warwick Fyfe

BrisbaneThe Ring Cycle: Siegfried

Wagner: Siegfried
Philippe Auguin; Chen Shi-Zheng; Opera Australia; Anita Yavich; Stefan Vinke; Allison Oakes
Critiques récentesEn voir plus...

Sans ombre et sans reproches : Nézet-Séguin gravit l'Everest au TCE

Yannick Nézet-Séguin © Jan Regan
Retrouvant ses musiciens de Rotterdam, Yannick Nézet-Séguin triomphe de la redoutable Femme sans ombre de Strauss, aidé par un plateau de toute première classe.

L’enfer sur la scène de Garnier : Lear de Reimann selon Bieito

Erika Sunnegårdh (Regan) et Bo Skovhus (Lear) © Bernd Uhlig / Opéra national de Paris
Dans cette reprise d'une production créée en 2016, Bo Skovhus est magistral dans le rôle-titre. L'œuvre s'avère une nouvelle fois un des moments forts de la programmation de l’Opéra de Paris.

À Genève, Boris Godounov en or massif

Mikhail Petrenko (Boris Godounov) et Marina Viotti (Fiodor) © GTG / Carole Parodi
L'opéra de Moussorgski ravit dans toutes ses dimensions : orchestre coloré, baguette haletante de Paolo Arrivabeni, plateau très homogène et mise en scène aiguisée.

Chéreau vit encore : l'Opéra Bastille consacre De la maison des morts

© Elisa Haberer | Opéra national de Paris
Créé il y a dix ans à Vienne, triomphe au Festival d’Aix qui a suivi, De la maison des morts, dans la mise en scène de Patrice Chéreau, est enfin donné sur la scène de Bastille, ici encore sous l’impulsion bienveillante de Stéphane Lissner.

Die Zauberflöte de Carsen : un onirisme noir servi par une distribution lumineuse

© Emilie Brouchon | Opéra de Paris
Cette reprise de La Flûte dans la mise en scène de Robert Carsen nous dévoile un casting vocal à la hauteur des exigences de la partition, et nous démontre une fois de plus la capacité du metteur en scène à traduire avec poésie et grâce les sentiments les plus perfides qui bien souvent s'expriment dans les rapports les plus intenses entre les êtres.

Lear transfiguré par Bo Skovhus au Palais Garnier

Une nouvelle production ambitieuse et saissante du Lear de Reimann à l'Opéra de Paris, qui voit sombrer dans la folie un roi d'Angleterre interprété magistralement par Bo Skovhus.