Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Max Emanuel Cenčić

Live EventsEn voir plus...

MadridOrlando furioso - concert version

Orlando furioso - concert version
Vivaldi: Orlando furioso, RV 728
George Petrou; Teatro Real; Max Emanuel Cenčić; Julia Lezhneva; Ruxandra Donose; Sonja Runje

MilanTeatro alla Scala Orchestra on historical instruments

Orchestra del Teatro alla Scala; Giovanni Antonini; Max Emanuel Cenčić; Christophe Dumaux; Carlo Vistoli
Critiques récentesEn voir plus...

Cenčić et Pokupić face à Antiphonus : décevante soirée croate à Bozar

Max Emanuel Cenčić © Parnassus Arts Productions | Anna Hoffmann
Lorsque Max Emanuel Cenčić et Renata Pokupić s'égarent, Peter Van Heyghen garde le cap dans une soirée pour le moins inégale.

Un hommage en demi-teinte à l’école napolitaine…

Si Max Emmanuel Cencic est l’un des contre ténors les plus en vue de notre époque, cette soirée laisse sur sa faim.

Rokoko, hommage réussi

Samedi 24 janvier, Max Emanuel Cenčić chantait à Versailles son programme "Rokoko" entièrement consacré aux airs de Hasse, avec la complicité de George Petrou et son ensemble Armonia Atenea. Une très belle soirée.

Flamboyante redécouverte

Grand succès de Hasse, le rival de Haendel, l’opéra Siroe, Re di Persia est tiré cet automne de l’oubli par Max Emanuel Cenčić dans le rôle-titre et à la mise en scène. Un spectacle éblouissant.

Mit Erben ist gut Werben: Carlo il Calvo eröffnet Bayreuth Baroque

Max Emanuel Cenčić (Lottario) und Franco Fagioli (Adalgiso) © Falk von Traubenberg
Manchmal bedurfte es eines Sich-Einfindens, letztlich überzeugten Ensemble und Regie aber in bewährter wie einnehmend gekonnter Weise.

Handel's Serse – the Vegas version – in Karlsruhe

Yang Xu (Elviro), Max Emanuel Cencic (Arsamene) and Franco Fagioli (Serse) © Falk von Traubenberg
The problem with on-stage vulgarity is that, while it might be sophisticated and knowing satire, it ends by being what it is parodying.