Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Neeme Järvi

Live EventsEn voir plus...

LinzJärvi & Bruckner Orchester Linz

Hindemith: Das Unaufhörliche
Bruckner Orchester Linz; Neeme Järvi; Camilla Nylund; Michael König; Jochen Schmeckenbecher; Albert Dohmen
Watch VideoEn voir plus...

EdimbourgFriday Night Club: Saint-Saëns' Organ Symphony

Neeme Järvi © Simon van Boxtel
Saint-Saëns: Symphonie no. 3 en ut mineur « Symphonie avec Orgue », Op. 78
Royal Scottish National Orchestra; Neeme Järvi
Critiques récentesEn voir plus...

Neeme Järvi, un Titan à la tête de l'Orchestre National de France

Neeme Järvi © Simon van Boxtel
À la Maison de la Radio, Neeme Järvi propose un Mahler original et captivant. Mais In Mo Yang manque de la douceur nécessaire pour défendre le Concerto n° 3 de Saint-Saëns.

Mission impassible : Neeme Järvi à Radio France

Neeme Järvi © Simon van Boxtel
Le chef estonien était invité à diriger l'Orchestre National de France dans un programme russe : Symphonie n° 1 de Rachmaninov et Symphonie n° 6 de Chostakovitch.

La leçon sur l'art de diriger les orchestres par Neeme Järvi

Neeme Järvi © Simon van Boxtel
Mettre ensemble, faire avancer la musique, modeler les phrases, les nuances, donner les départs sans jamais s'interposer ni entre le public et les musiciens ni entre eux et la musique : voilà la leçon de direction donnée par Neeme Jarvi.

Soirée melting-pot au Victoria Hall

L'Orchestre de la Suisse Romande, entre individualités merveilleuses et manque de nuance généralisée! 

A warm reunion: RSNO and Neeme Järvi spread French delight

Neeme Järvi © Simon van Boxtel

RSNO is reunited with Neeme Järvi, joined by Catriona Morison in a crowd-pleasing programme of Delibes, Bizet and Saint-Saëns.

A subdued finale for Dvořák's Prague

Nicola Benedetti and the Estonian National Symphony Orchestra © Petra Hajská
Nicola Benedetti provides all the fireworks in an understated outing by Neeme Järvi and the Estonian National Symphony Orchestra.