Bachtrack logo

Artiste: Orchestre National de France

Spectacles à venirEn voir plus...

ParisPeter Pan

Orchestre National de France; Didier Benetti; Unknown; Maîtrise de Radio France

ParisBernstein, Kaddish

Bernstein: Symphony no. 3 "Kaddish"
Orchestre National de France; Sofi Jeannin; Saskia de Ville; Kelley Nassief; Unknown; Chœur de Radio France

ParisDebussy, Images pour orchestre

Debussy, Ravel
Orchestre National de France; Emmanuel Krivine; Karine Deshayes

DijonOrchestre National de France

Orchestre National de France
Franck, Strauss R., Ravel, Debussy
Orchestre National de France; Emmanuel Krivine; Francesco Piemontesi

ParisHommage à Debussy, La Mer

Franck, Strauss R., Ravel, Debussy
Orchestre National de France; Emmanuel Krivine; Francesco Piemontesi
Critiques récentesEn voir plus...

Reprise des Dialogues des Carmélites au TCE : la scène et la fosse font le grand écart

Patricia Petibon (Blanche de la Force) © Vincent Pontet
Petibon, Devieilhe, Gens, Koch,... le nec plus ultra de l'art lyrique français était réuni sur la scène du TCE pour la reprise de la production unanimement saluée d'Olivier Py des Dialogues des Carmélite

Kirill Karabits et Maximilian Hornung à l’ONF : une vague de fougue slave envahit la Maison de la Radio

Kirill Karabits © Denis Manokha
Concert de l’ONF en faveur du Sidaction sous la baguette de Kirill Karabits, remplaçant Semyon Bychkov. Un résultat à l’expressivité rare, aussi animé que savamment nuancé.

La leçon sur l'art de diriger les orchestres par Neeme Järvi

Neeme Järvi © Simon van Boxtel
Mettre ensemble, faire avancer la musique, modeler les phrases, les nuances, donner les départs sans jamais s'interposer ni entre le public et les musiciens ni entre eux et la musique : voilà la leçon de direction donnée par Neeme Jarvi.

La pudeur à l’œuvre: l’élégance tragique de Stéphane Degout et Emmanuel Krivine

Emmanuel Krivine © Fabrice dell'Anese
On aurait pu craindre, le temps d’une Maurerische Trauermusik nous confirmant l’inadéquation de l’acoustique du TCE à l’effectif symphonique classique, que le choix de l’économie et de la joliesse, au détriment de l’émotion et de la profondeur, ne vienne blanchir la dureté d’un programme composé de véritables chefs-d’œuvre.

Martha Argerich et Maurice Ravel : comme au premier jour

Martha Argerich © Radio France | Christophe Abramowitz
Martha Argerich, Emmanuel Krivine et l'Orchestre national s'en donnent à coeur joie dans le Concerto en sol de Ravel avant que le chef s'embarque avec Sindbad le marin pour les mille et une nuits de Shéhérazade.