Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
pbl
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Orchestre national d'Île-de-France

Watch VideoEn voir plus...

AlfortvilleONDIF, González Monjas – Mozart, Hartmann, Kraus

Mozart, Hartmann, Kraus
Orchestre national d'Île-de-France; Roberto González Monjas

ParisONDIF, Yeol Eum Son & Case Scaglione – Rachmaninov & Sibelius

Rachmaninov, Sibelius
Orchestre national d'Île-de-France; Case Scaglione; Yeol Eum Son
Critiques récentesEn voir plus...

Jazz Symphony : mariage des contraires au Festival de Saint-Denis

Au Festival de Saint-Denis, Lucienne Renaudin-Vary, Shaun Escoffery, Troy Miller et l'ONDIF proposent un enthousiasmant programme d'arrangements spectaculaires d'airs de Gershwin, Weill et Bernstein.

La savoureuse Dame blanche de l'Opéra Comique

Fidèle à sa mission de redécouverte du répertoire français, l’Opéra Comique fait renaître La Dame blanche, chef-d’œuvre de Boieldieu, dans une production convaincante.

Passionnant Sibelius : Case Scaglione inspiré à la tête de l'ONDIF

À la Cité de la Musique, Case Scaglione et son ONDIF exaltent les ardeurs des symphonies de Sibelius. L'impétueuse Simone Lamsma domine les pièges diaboliques du Concerto pour violon.

Adieux à l'italienne pour Enrique Mazzola et l'ONDIF à la Philharmonie

Dernier concert réussi pour Enrique Mazzola avec l'ONDIF à la Philharmonie. Les différentes facettes de cette « Dolce Vita » toute en subtilité ont enchanté le public.

Bitter tea à la Philharmonie : Phillips, Sung et l'ONDIF

Pari à demi réussi pour un concert Chostakovich/Britten à la Philharmonie. Xavier Phillips met Chostakovich à l'honneur, Shi-Yeon Sung échoue à s'approprier Britten.

L'enthousiasmant voyage français de Fabien Gabel avec l'ONDIF

Sous la direction de Fabien Gabel, l'Orchestre national d'Île-de-France défend avec brio le répertoire français, de Berlioz à Roussel, et sert d'écrin au timbre merveilleux de Karine Deshayes.