Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Paolo Fanale

Live EventsEn voir plus...

BerlinCosì fan tutte

Mozart: Così fan tutte
Daniel Barenboim; Vincent Huguet; Staatsoper Berlin; Aurélie Maestre; Clémence Pernoud; Elsa Dreisig; Marianne Crebassa
Watch VideoEn voir plus...

RomeSanta Cecilia: Sciarrino and Bach

Sciarrino, Bach
Orchestra dell'Accademia Nazionale di Santa Cecilia; Sir Antonio Pappano; Barbara Hannigan; Amanda Forbes; Josè Maria Lo Monaco; Paolo Fanale

TurinLes Pêcheurs de perlesIn concert

Bizet: Pêcheurs de Perles, Les
Ryan McAdams; Vincenzo Taormina; Rosa Feola; Paolo Fanale; Luca Tittoto
Critiques récentesEn voir plus...

Sobre Élixir d’amour au Capitole

Vannina Santoni (Adina) © Patrice Nin
Dans une production toulousaine de 2001, l’opéra de Donizetti revient sur les planches du Théâtre du Capitole et marque essentiellement par la belle composition du duo Paolo Fanale – Vannina Santoni.

L’effet Carsen : géniale Iphigénie au Théâtre des Champs-Élysées

Iphigénie en Tauride au Théâtre des Champs-Élysées © Vincent Pontet
L'esthétique du metteur en scène canadien convient parfaitement à l'œuvre de Gluck. Prestations éblouissantes de Gaëlle Arquez et Stéphane Degout. Direction musicale admirable de Thomas Hengelbrock.

Marina Rebeka enchanteresse en Marie Stuart au Teatro dell’Opera de Rome

© Yasuko Kageyama | Opera di Roma
Difficile exercice que celui du drame lyrique pour deux Prima Donna qu’est Maria Stuarda. Il ne fallait pas moins que le talentueux duo constituait de la soprano lettone Marina Rebeka et de sa sœur de scène l’italienne Carmela Remigio pour donner ses lettres de noblesses à ce modèle de bel canto qui n’avait pas été donné sur les planches de l’Opéra de Rome depuis 2006.

« Peu de science, un peu de cœur » : l’autre XIXème de l’ONF

James Gaffigan © Mat Hennek
Eminent choix de programmation que d’adjoindre à l’attendu Stabat Mater de Rossini l’amène Symphonie n°3 de Schubert et, surtout, l’inédit Chant Funèbre de Stravinsky, retrouvé en 2014 à Saint Pétersbourg et ici en création. 

El buen gobierno y La clemenza di Tito: lecciones vitales en el Liceu

Paolo Fanale como el emperador Tito © A. Bofill | Gran Teatre del Liceu

Obra de magnitudes musicales guiadas por Auguin y con un elenco especializado en Mozart en un entramado coronado por los mensajes morales en la producción de McVivar.

Duplicity and deceit as Così returns to The Royal Opera

Serena Malfi (Dorabella) © ROH | Stephen Cummiskey
Everyone is in the know in Jan Philipp Gloger's “School for Lovers”, receiving its first revival at Covent Garden.