Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Click here to discover the music festival scene in Estonia
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Oeuvre: Sonate pour piano no. 32 en ut mineur, Op. 111

Rechercher des événements de musique classique, opéra et ballet
Fichier de données
CompositeurBeethoven, Ludwig van (1770-1827)
ÉpoqueRomantique
Type d'oeuvreInstrumental
Événements à venirEn voir plus...

RigaMaria João Pires piano

Beethoven, Debussy
Maria João Pires, Piano

La Roque d'AnthéronNikolai Lugansky – Beethoven & Rachmaninov

Beethoven, Bach, Rachmaninov
Nikolai Lugansky, Piano

ViennaBeethoven-Abend: Gerardo Teissonnière

Beethoven

LucerneRecital Igor Levit 2

Beethoven
Igor Levit, Piano

ParisParis Debut Recital: Chopin & Beethoven

Chopin, Beethoven
Critiques récentesEn voir plus...

Le 5e anniversaire de Muse&Piano au Louvre-Lens : acte I

Formidable première journée au Festival Muse&Piano dans le Pas-de-Calais, avec de mémorables récitals de Florian Noack, Sélim Mazari, Gaspard Dehaene et Anne Queffélec.

Le chant serein de l'architecte Peter Rösel, salle Gaveau

Haydn, Beethoven et Schubert sous les doigts de Peter Rösel, pour un récital austère et indescriptiblement beau.

La préférence romantique d’Alexandre Tharaud aux Jacobins

Dans la programmation du festival Piano aux Jacobins, le virtuose d’Alexandre Tharaud était bien évidemment très attendu. Celui qui fêtera ses cinquante ans en fin d’année 2018 n’est plus à présenter tant sa personnalité s’est imposée dans le paysage français et international. 

Les Variations Goldberg et l’opus 111 par Lars Vogt, la chute d'Icare ?

Quelle idée de venir présenter à Paris programme de telle envergure, dans une réalisation si défaillante sur le plan technique ! Une performance brouillonne, hagarde et décousue, qui remet en question le vedettariat mondial du pianiste.

Récital de Jérôme Rigaudias à Clermont-Ferrand

Il faut la volonté farouche d’un Jérôme Rigaudias pour de ces Tableaux d’une exposition, faire un gué, un passage incertain, improbable franchissement d’un interdit qui ne dit son nom. Rigaudias les transfigure en une « Lutte avec l’Ange ».