Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Oeuvre: Rusalka

Rechercher des événements de musique classique, opéra et ballet
Fichier de données
CompositeurDvořák, Antonín (1841-1904)
ÉpoqueRomantique
Année1900
Type d'oeuvreOpéra / Oratorio
Spectacles à venirEn voir plus...

ViennaRusalka

Dvořák: Rusalka
Tomáš Hanus; Sven-Eric Bechtolf; Wiener Staatsoper; Rolf Glittenberg; Marianne Glittenberg; Olga Bezsmertna; Piotr Beczała

LeipzigRusalka

© Kirsten Nijhof
Dvořák: Rusalka
Christoph Gedschold; Michiel Dijkema; Oper Leipzig; Jula Reindell; Magdalena Hinterdobler; Gal James

AmsterdamRusalkaNew production

Rusalka
Dvořák: Rusalka
Jakub Hrůša; Philipp Stölzl; Dutch National Opera; Heike Vollmer; Anke Winkler; Eleonora Buratto; Brian Jagde

GhentRusalka

Dvořák: Rusalka
Giedrė Šlekytė; Alan Lucien Øyen; Opera Vlaanderen; Åsmund Færavaag; Stine Sjøgren; Pumeza Matshikiza; Tineke Van Ingelgem

PragueRusalka

Dvořák: Rusalka
Robert Jindra; Jiří Heřman; Prague National Theatre Opera; Zbyněk Müller; Ondrej Olos; Jaroslav Bönisch; Alexandra Grusková
Critiques récentesEn voir plus...

Rusalka fait son cinéma à l’Opéra du Rhin

Bryan Register (le Prince) et Pumeza Matshikiza (Rusalka) © Klara Beck
Pour l'entrée de l'œuvre de Dvořák au répertoire de l'Opéra National du Rhin, la metteuse en scène Nicola Raab fait une proposition virtuose où la vidéo se taille la part du lion.

Rusalka à l’Opéra de Paris : le miroir du rêve selon Carsen

Camilla Nylund (Rusalka) © Guergana Damianova / Opéra national de Paris
Rusalka revient à l'Opéra de Paris dans la mise en scène de Robert Carsen, qui prône le réalisme au détriment du merveilleux. 

Rusalka en demi-teinte

La production légendaire de Robert Carsen revient à l'Opéra de Paris, servie par un plateau soliste inégal. 

Rusalka meets Rocky Horror

La mise en scène de Stefan Herheim scrute l’ambiguïté de la nymphe tchèque dans une éblouissante production.

Une enchanteresse Rusalka en terre magyare

Ecouter un opéra en version de concert permet de mieux se concentrer sur la musique. Et quand il s’agit de Rusalka, le chef d’œuvre lyrique d’Antonin Dvorak, interprété par l’un des meilleurs orchestres symphoniques du monde, le Budapest Festival Orchestra, qui plus est dirigé par son talentueux fondateur et toujours directeur Iván Fischer, le bonheur ne peut être qu’au rendez-vous.