Bachtrack logo

Artiste: Andreas Wolf

Spectacles à venirEn voir plus...

KarlsruheSunday concert

Muffat, Geminiani, Corelli, Haendel
Deutsche Händel-Solisten; Rinaldo Alessandrini; Rebecca Bottone; Andreas Wolf

MünchenDie Gezeichneten (The Branded)

Die Gezeichneten (The Branded)
Schreker: Die Gezeichneten (The Branded)
Markus Stenz; Krzysztof Warlikowski; Bayerische Staatsoper; Małgorzata Szczęśniak; John Daszak; Tomasz Konieczny

HalleArianna in Creta (Konzertante Aufführung)

Haendel: Arianna in Creta
Maxim Emelyanychev; Francesca Aspromonte; Karina Gauvin; Kristina Hammerström; Maite Beaumont

ParisMozart

Mozart
Insula Orchestra; Laurence Equilbey; Sandrine Piau; Aline Martin; Reinoud Van Mechelen; Andreas Wolf
Critiques récentesEn voir plus...

Sous les jupes des filles : licencieuses Noces de Figaro à l’Opéra du Rhin

© Klara Beck
Ode à la légèreté et à la liberté, les Noces mozartiennes rassemblent également assez de faux-semblants et de jeux de masques pour rassasier les appétits de tout metteur en scène facétieux qui se respecte. 

Une flûte émerge finalement du bruit genevois...

Joachim Bäckström (Tamino) © GTG - Carole Parodi
Une Flûte Enchantée dont on retiendra un plateau homogène et une mise en scène peu analytique qui aura eu le soin de reposer nos âmes éprouvées par les émotions d'une année 2015 certainement assez chargée... 

Mozart et C.P.E. Bach par Laurence Equilbey

Laurence Equilbey © Julien Mignot
Jeudi 24 septembre, Laurence Equilbey dirigeait le chœur Accentus et Insula Orchestra dans un programme constitué des Vêpres solennelles de Mozart et du Magnificat de C. P. E. Bach. Deux grandes œuvres qui ont fait l’objet d’une interprétation tristement rigoureuse, où la technique étouffait l’émotion. 

Ungekrönte Krönung: Equilbeys Mozartliturgie

Laurence Equilbey © Julien Mignot
Fehlende chorische Prägnanz stand im Gegensatz zu Wunderwerken von Sandrine Piau und dem Insula Orchestras bei Mozarts Confessore-Verspern und der Krönungsmesse.

Von Dekadenz, Politik und Glaube

Rosemary Joshua © Ruth Crafer
Händels opernoratorisches Speziellentum begeistert mit Dantones stimmlichem Allstarteam