Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: Les Dissonances

Spectacles à venirEn voir plus...

DijonL’amour et la mort

L’amour et la mort
Wagner, Strauss R., Schönberg
Les Dissonances; David Grimal; Alexandre Gattet

DijonLe Mandarin merveilleux

Le Mandarin merveilleux
Kodály, Bartók
Les Dissonances; David Grimal

ParisPelléas – Les Dissonances

Wagner, Strauss R., Schönberg
Les Dissonances; David Grimal; Alexandre Gattet

ParisMelancholia

Berio, Bruckner
Les Dissonances

ParisLe Mandarin merveilleux

Kodály, Bartók
Les Dissonances; David Grimal
Critiques récentesEn voir plus...

Le théâtre des Dissonances : hommages et chants révolutionnaires

David Grimal et Les Dissonances © Julien Mignot
Porté par le violoniste David Grimal, l'ensemble Les Dissonances revient à la Philharmonie dans un programme de haute volée, avec un Stravinsky pétulant et un Chostakovich massif. 

David Grimal et Les Dissonances, les enfants terribles de l’orchestre

David Grimal (violon) et Les Dissonances à la Philharmonie © Julien Mignot
Lundi dernier à la Philharmonie, chaque musicien des Dissonances nous a apporté sa part de féérie, son sourire et son indomptable énergie. À leur tête, un David Grimal exalté dans le concerto de Korngold.

Les Dissonances dansent : le Sacre des funambules

David Grimal © Bernard Martinez
Les quatre-vingt-treize musiciens des Dissonances ont participé à une performance extrême: interpréter le Sacre du printemps sans chef d'orchestre. Retour sur cet événement qui a enthousiasmé la Philharmonie.

Les Dissonances dans Schumann et Bruckner, synergie des exigences

David Grimal © Bernard Martinez
David Grimal revient avec son étonnant orchestre sans chef, les Dissonances, dans le trop rare Concerto pour violon de Schumann et la 7ème symphonie de Bruckner.

Les Dissonances en contrées ravéliennes

David Grimal © Bernard Martinez
C'est une bulle d'oxygène, un espace d'humanité, de liberté, un enthousiasme contagieux, grisant, incandescent. Ce sont les Dissonances qui autour d'un programme Ravel nous laissent entendre une nouvelle manière de faire de la musique en orchestre.