Our privacy policy was last updated on vendredi 25 mai 2018View it hereDismiss
Bachtrack logo

Artiste: Orchestre National du Capitole de Toulouse

Spectacles à venirEn voir plus...

ToulouseLa Clémence de Titus, K621

La Clémence de Titus, K621
Mozart: La Clémence de Titus
Attilio Cremonesi; Sir David McVicar; Théâtre du Capitole; Alfonso Caiani; Jenny Tiramani; Sabina Puértolas

ToulousePuccini, Lalo, Respighi

Puccini, Lalo, Respighi
Orchestre National du Capitole de Toulouse; Enrique Mazzola; Edgar Moreau

ViennaOrchestre National du Capitole de Toulouse

Borodine, Rachmaninov, Tchaïkovski
Orchestre National du Capitole de Toulouse; Tugan Sokhiev; Nikolai Lugansky

ViennaOrchestre National du Capitole de Toulouse

Borodine, Rachmaninov, Moussorgski
Orchestre National du Capitole de Toulouse; Tugan Sokhiev; Garry Magee; Singverein der Gesellschaft der Musikfreunde in Wien
Critiques récentesEn voir plus...

Splendide Requiem à la Halle aux Grains

Tugan Sokhiev © Patrice Nin
Dernière apparition de Tugan Sokhiev à la tête de l'ONCT cette saison, pour un Requiem de Verdi remarquable.

Nicholas Angelich et Tugan Sokhiev, ou la volupté incarnée

Nicholas Angelich et Tugan Sokhiev © Pablo S. Ruiz
Nicholas Angelich rejoint l'Orchestre National du Capitole de Toulouse sous la baguette de Tugan Sokhiev pour interpréter un 3ème concerto de Prokofiev charnel et voluptueux. Musique française aussi, dont une création de Mantovani.

Terrible Macbeth au Capitole

Vitaliy Bilyy (Macbeth), Béatrice Uria-Monzon (Lady Macbeth) © Patrice Nin
Macbeth de Verdi revient sur les planches toulousaines plus de 20 ans après sa dernière représentation dans une magnifique coproduction.

Carmen à la Capitole de Toulouse

Clémentine Margaine (Carmen) © Patrice Nin
La toute nouvelle production de Carmen proposée au Théâtre du Capitole relève d’un subtil mélange d‘innovation et de tradition.

Majuscule Capitole : Tugan Sokhiev sublime Chostakovitch

Tugan Sokhiev © Mat Hennek
L'Orchestre national du Capitole de Toulouse et son directeur musical ont brillé dans l'exigeante Symphonie n° 12 de Chostakovitch. Vadim Repin a déçu dans le Concerto pour violon de Glazounov.