Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Oeuvre: Concerto pour piano no. 2 en sol mineur, Op. 22

Rechercher des événements de musique classique, opéra et ballet
Fichier de données
CompositeurSaint-Saëns, Camille (1835-1921)
ÉpoqueRomantique
Type d'oeuvreOrchestrale
Événements à venirEn voir plus...

LuganoOrchestra della Svizzera italiana al LAC

Orchestra della Svizzera italiana al LAC
Saint-Saëns, Brahms
Orchestra della Svizzera italiana; Krzysztof Urbański; Alice Sara Ott
Critiques récentesEn voir plus...

L'OFJ, Gabel et Chamayou à Saint-Jean-de-Luz

Bertrand Chamayou © Marco Borggreve / Warner Classics
Le Festival Ravel a accueilli l'Orchestre Français des Jeunes, dirigé par Fabien Gabel. Berlioz, Saint-Saëns et Stravinsky ont suscité l'enthousiasme de l'auditoire réuni dans l'église de Saint-Jean-de-Luz.

L’Orchestre de Chambre de Lausanne à la sauce finnoise : électrisant !

L’Orchestre de Chambre de Lausanne en voyage à Genève a fait montre d’une très belle cohésion sous la baguette énergique de Santtu-Matias Rouvali. 

Jeudi symphonique à Radio France : Krivine ne démérite pas

Si l’on ne doute pas que les programmes prévus pour les 3 et 5 mars sous la direction du chef napolitain auraient fait merveille, Emmanuel Krivine ne s’est pas contenté de sauver les meubles, et a assuré, avec humilité et maîtrise, un concert tout à fait mémorable.

Dos románticos clásicos para Rouvali y Fernández

Santtu-Matias Rouvali en la dirección y Eduardo Fernández al piano © Rafa Martín | OCNE
Santtu-Matias Rouvali dirigió Schubert y Saint-Saëns frente a la Orquesta Nacional de España en dos obras que mantienen afinidad por su riqueza melódica, su impulso y sus contornos nítidos.

Prom 51: Hearty Elgar from Oramo and the BBCSO

Sakari Oramo © Benjamin Ealovega
Is traditional English pub grub popular in Helsinki? Perhaps Sakari Oramo got a taste for it during his Birmingham years for there was something “stout and steaky” about last night’s hearty performance of Elgar’s Third Symphony.