Le second repartira sans prix. Désolé Beethoven, mais la première place dans le classement des compositeurs les plus joués en 2017 revient à Mozart, et des Hallelujah se feront entendre pour célébrer le retour du Messie de Händel comme l’œuvre la plus jouée à travers le monde. L’agenda Bachtrack en a enregistré l’an passé environ 32 000 représentations, un nombre similaire à celui de l’année précédente.

© Bachtrack Ltd

Cliquez ici pour voir notre document infographique complet.

Jetez un coup d’œil au graphique ci-dessus, présentant le classement des six compositeurs de musique instrumentale les plus joués. J. S. Bach diminue l’écart entre lui et Mozart et Beethoven, respectivement en première et deuxième position, et il sera intéressant de voir s’il continue sur cette lancée les années à venir. Vous verrez également que Brahms et Schubert semblent avoir perdu de leur élan avec un nombre d’œuvres jouées inférieur aux années précédentes. Derrière ces six coureurs de tête, tout peut arriver.

© Bachtrack Ltd

Les suiveurs forment un groupe compact avec entre 700 et 1 130 représentations chacun, donc les paris restent ouverts. Debussy dont on va célébrer le centenaire de la mort en 2018 occupe déjà la position n° 12… Leonard Bernstein est passé de la 43ème à la 27ème place en 2017, et les célébrations de son centenaire cette saison risquent bien de booster ses performances encore un peu plus, même s’il paraît improbable qu’il réussisse à se hisser dans le top 20.

© Bachtrack Ltd

Cette année, nous avons décidé de mesurer l’attachement au répertoire national dans chaque pays, en comparant le nombre de concerts mettant au programme des compositeurs nationaux avec le nombre de concerts à travers le monde mettant au programme des compositeurs de ce pays. Par exemple, la proportion de concerts programmant des compositeurs britanniques est de 6% à travers le monde, contre 13% au Royaume-Uni spécifiquement, et ce pourcentage est grosso modo identique pour tous les pays étudiés. Les exceptions notables sont néanmoins l’Allemagne où le ratio est moindre (s'il restait identique, on compterait jusqu’à 40% de concerts programmant des compositeurs nationaux en Allemagne là où ne pourcentage n'est que de 25,6%) et l’Espagne, où 10,4% des programmes comportent de la musique espagnole, contre une moyenne internationale de 1,2% ! Nous avons limité notre études à quelques pays uniquement, là où nous étions sûrs que nos données étaient suffisamment importantes pour obtenir un résultat pertinent.

© Bachtrack Ltd

Une donnée particulièrement intéressante : la période pébliscitée au sein de chaque répertoire national (sans tenir compte des Etats-Unis qui n’ont que très peu de musique avant le 20e siècle). On constate une énorme différence entre l’Autriche et le reste du monde, l’Autriche s’intéressant bien plus au répertoire classique qu’à tout autre période, notamment contemporaine.

En 2013, nous annoncions qu’une seule femme apparaissait dans le classement des 100 chefs d’orchestres les plus actifs. Quatre ans plus tard, elles sont cinq, avec Mirga Gražinytė-Tyla, à la tête du City of Birmingham Symphony Orchestra et lauréate du Salzburg young conductor's award en 2012, qui fait une entrée remarquée. La décennie à venir devrait voir la tendance se confirmer. Nous garderons un œil attentif sur cette évolution.

© Bachtrack Ltd

Le top 10 des chefs les plus actifs est exclusivement masculin, avec comme benjamin Jakub Hrůša, qui fait son entrée au classement à l’âge de 36 ans, grâce à ses fonctions de chef principal du Bamberg Symphony Orchestra, chef invité principal du Philharmonia Orchestra, du Tokyo Metropolitan Symphony Orchestra, et chef invité permanent du Czech Philharmonic Orchestra. C’est sans surprise qu’il comptabilise 63 concerts et 18 représentations d’opéra. Le doyen est Herbert Blomstedt, qui n’a cessé d’apparaître dans le top 10 depuis dix ans et qui a désormais 90 ans. Levons nos verres à sa santé.

Herbert Blomstedt
© Martin U.K. Lengemann

Depuis 2011, Arvo Pärt occupe la première position des compositeurs contemporains les plus joués. S’il maintient sa place cette année, notons cependant que l’écart diminue avec John Williams et John Adams, respectivement à la 2ème et 3ème place.

Il est toujours fascinant d’observer quel est le répertoire le plus joué, et il semblerait que le répertoire romantique soit en train de perdre du terrain au profit du répertoire du premier 20e siècle. Qui sait, peut-être que le public a, en règle générale, une tendance à préférer le répertoire composé un siècle plus tôt ?


Traduit de l'anglais par Nicolas Schotter.