Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Artiste: Jean-Guihen Queyras

Spectacles à venirEn voir plus...

MadridCiclo sinfónico: Dios Padre y el amor redentor

Ciclo sinfónico: Dios Padre y el amor redentor
Beethoven, Mahler
Orquesta Nacional de España; Antonio Méndez; Veronika Eberle; Jean-Guihen Queyras; Alexander Melnikov

BonnPure Beethoven I

Beethoven
Isabelle Faust; Daniel Sepec; Tabea Zimmermann; Jean-Guihen Queyras

BonnPure Beethoven III

Beethoven
Isabelle Faust; Jean-Guihen Queyras; Alexander Melnikov

BonnPure Beethoven IV

Beethoven
Isabelle Faust; Jean-Guihen Queyras; Alexander Melnikov; Belcea Quartet

Los AngelesPiatigorsky International Cello Festival

Poulenc, Franck, Debussy, Milhaud, Fauré, Paganini, Crockett, Villa-Lobos, Bach
Narek Hakhnazaryan; Jean-Guihen Queyras; Camille Thomas; Sakura Cello Ensemble
Critiques récentesEn voir plus...

La Symphonie du Vieux Continent : Roth, Queyras et le LSO

François-Xavier Roth © Marco Borggreve
Passionnante soirée à la Philharmonie, où François-Xavier Roth et Jean-Guihen Queyras s'associaient au London Symphony Orchestra. Une union sacrée franco-anglaise au service de la musique européenne.

Mitten wir im Leben Sind / Bach6cellosuiten: La beauté à l'état brut

Mitten wir im leben sind / Bach6Cellosuiten, Rosas © Anne van Aerschot
La collaboration d'Anne Teresa de Keersmaeker et de Jean-Guihen Queyras autour des Suites pour violoncelle seul de Bach ne pouvait que produire un résultat exceptionnel. La beauté ineffable de la musique de Bach a pris forme et nous a révélé les profondeurs de nos propres émotions à travers les mouvements épurés des danseurs. Une expérience touchant au sublime. 

Sir Norrington à la Philharmonie : désinvolte noblesse

Sir Roger Norrington © Manfred Esser
En compagnie de l'Orchestre de Paris et de Jean-Guihen Queyras, le chef britannique proposait un programme des plus passionnants au public parisien.

La Pastorale de Yannick Nézet-Séguin (ou les sentiments à l'épreuve du figuralisme)

© Philharmonie Live
il existe d’autres conceptions de la Pastorale, mais la conviction avec laquelle Nézet-Séguin et l'Orchestre de Chambre ont imposé la leur à la Philharmonie faisait taire toute objection de principe.

So Fancy : le Quatuor Arcanto aux confins du quartet

Jean-Guihen Queyras © Marco Borggreve
Tant de maîtrise et de technique – on ne se souvient pas, tout bonnement, d’avoir entendu un Quatuor plus solide – présageait d’un très beau moment pour le Quatuor n°9 de Beethoven, attendu de pied ferme après l’entracte.