Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le lundi 24 juin 2019Voir iciIgnorer
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticles

Valery Gergiev, Conductor

© Valentin Baranovsky
© Valentin Baranovsky
juillet 2019
lun.mar.mer.jeu.ven.sam.dim.
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
29303101020304
05060708091011
Soirée
Matinée
Spectacles à venirEn voir plus...

TokyoValery Gergiev conducts PMF Orchestra

Debussy, TBC, Chostakovitch
PMF Orchestra; Valery Gergiev; Unknown

BerlinMünchner Philharmoniker & Valery Gergiev

Schnittke, Bruckner
Munich Philharmonic Orchestra; Valery Gergiev

RotterdamOpening concert: The colours of Paris

Escaich, Stravinsky, Debussy, Ravel
Rotterdam Philharmonic Orchestra; Valery Gergiev; Lahav Shani

RotterdamThe Firebird

Stravinsky, Messiaen
Mariinsky Theatre Orchestra; Valery Gergiev
Critiques récentesEn voir plus...

Aux Mahler de Gergiev (2) : bienheureuse Symphonie des Mille

Valery Gergiev dirige les Münchner Philharmoniker à la Philharmonie de Paris © Julien Mignot
À la tête des Münchner Philharmoniker, de trois chœurs et d'une batterie de solistes, Valery Gergiev se démultiplie avec succès dans la monumentale Symphonie « des Mille » de Mahler à la Philharmonie.

Aux Mahler de Gergiev (1) : symphonie majuscule et lieder minimaux

Valery Gergiev dirige les Münchner Philharmoniker à la Philharmonie de Paris © Julien Mignot
Valery Gergiev et ses Münchner Philharmoniker étaient ce week-end à la Philharmonie pour un copieux week-end Mahler : retour sur le concert du samedi, qui associait Symphonie n° 4 et Lied von der Erde (Chant de la terre).

Le Mariinsky sur le Ring (4) : l'épopée du Crépuscule

Valery Gergiev © Valentin Baranovsky
Le Crépuscule des dieux a lancé la dernière étape du Ring en version de concert à la Philharmonie, par Valery Gergiev et les artistes du théâtre Mariinsky.

Le Mariinsky sur le Ring (3) : Siegfried ou le retour à la vie

Valery Gergiev © Alexander Shapunov | CAMI
Troisième épisode de L'Anneau du Nibelung en version de concert à la Philharmonie de Paris, par Valery Gergiev et le Mariinsky, six mois après deux premiers volets mitigés.