Notre politique de confidentialité a été mise à jour pour la dernière fois le vendredi 31 janvier 2020Voir iciIgnorer
Se connecter
Bachtrack logo
Accueil
Agenda
Critiques
Articles
Vidéo
Site
AgendaCritiquesArticlesVidéo

Artiste: Emőke Baráth

Live EventsEn voir plus...

ParisCosì fan tutte

Mozart: Così fan tutte
Giovanni Antonini; Théâtre des Champs-Elysées; Julia Kleiter; Emőke Baráth; Michael Spyres; Vittorio Prato

GenèveDido and Aeneas

Grand Théâtre Genève
Purcell: Dido and Aeneas (Didon et Énée)
Emmanuelle Haïm; Franck Chartier; Grand Théâtre de Genève; Justine Bougerol; Anne-Catherine Kunz; Marie-Claude Chappuis; Jarrett Ott
Critiques récentesEn voir plus...

Viva Vivaldi ! au TCE : Le Concert de la Loge en compagnie distinguée

Julien Chauvin © Franck Juery
Soirée de grâce pour l'âme lyrique vivaldienne au Théâtre des Champs-Élysées, en compagnie du Concert de la Loge, Philippe Jaroussky, Emőke Baráth, Lucile Richardot et Emiliano Gonzalez Toro.   

La froide élégance à la française du National au TCE

Emőke Baráth © Szofia Raffay / Erato Warner Classics
Au TCE, le National manque de conviction pour défendre Fauré et Dutilleux. On retiendra plutôt un Stabat Mater de Poulenc transcendé par Emőke Baráth, touchée par la grâce.

Robert Carsen au Théâtre des Champs-Élysées : voir Orfeo et mourir

Philippe Jaroussky (Orfeo), Patricia Petibon (Eurydice) © Vincent Pontet
Le metteur en scène canadien donne une version épurée et poignante de l'opéra de Gluck. Philippe Jaroussky, en Orphée, atteint des sommets d'expressivité.

Une Alcina triomphante au TCE, entre mélancolie et tourments

Philippe Jaroussky (Ruggiero) & Cecilia Bartoli (Alcina) © Vincent Pontet
Cecilia Bartoli sublime l'un des personnages haendeliens parmi les plus sombres et torturés.

Emőke Baráth à la Salle Cortot : Haendel, Mi Palpita il Cor

Emőke Baráth © Raffay Zsofia
Récital intimiste de la soprano hongroise Emőke Baráth, dont l'aisance dans le répertoire baroque continue de s'affirmer, tant dans son expression que dans sa recherche d'ornementations.

Les Adieux de Bernard Tétu à l’Auditorium de Lyon

Au bout de quatre décennies de bons et loyaux services rendus à l'Auditorium de Lyon, à ses musiciens et à son public, un grand chef de chœur a tiré sa révérence : Bernard Tétu. C’est avec un délicieux programme de musique française que se clôt un grand chapitre d’histoire vocale lyonnaise.